Médias

Présence était le média spécialisé plagié par La Presse

La note rédigée par Éric Trottier, éditeur adjoint et vice-président de La Presse.
La note rédigée par Éric Trottier, éditeur adjoint et vice-président de La Presse.   (La Presse/Pixabay/montage Présence)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-01-10 07:26 || Québec Québec

L'agence Présence - information religieuse était le média spécialisé plagié par une chroniqueuse du quotidien La Presse l'an dernier. Le 19 novembre 2016, Éric Trottier, éditeur adjoint et vice-président de La Presse, annonçait qu'une de ses journalistes avait copié des extraits d'articles en provenance d'autres médias sans en attribuer la source.

«Nous avons découvert, jeudi, que notre chroniqueuse Suzanne Colpron s'est livrée à une série de plagiats au cours des derniers mois, reprenant mot pour mot des extraits de textes créés à l'origine par des journalistes du Devoir, de Radio-Canada, d'une publication spécialisée ainsi que par deux quotidiens européens.»

La Presse reprochait à la chroniqueuse, d'avoir «repris, sans attribution, des citations d'individus qui s'étaient adressés en exclusivité à d'autres journalistes».

«Tous les codes déontologiques du monde du journalisme condamnent vigoureusement toute forme de plagiat ou de repiquage sans attribution», avait alors expliqué M. Trottier aux lecteurs et lectrices de La Presse, avant de «présenter [s]es sincères excuses à vous, lecteurs, ainsi qu'aux journalistes et médias qui ont été victimes de ces plagiats».

En parcourant hier le site de La Presse, l'agence de presse Présence a appris qu'elle était une des victimes de ces pratiques et que des extraits d'entrevues réalisées par son journaliste Yves Casgrain se sont retrouvés, sans attribution aucune, dans le quotidien montréalais. L’agence n’en avait pas été informée.

Projet de loi 66

En novembre 2015, Yves Casgrain obtient une entrevue avec le ministre Gaétan Barrette sur le projet de loi 66 consacré aux activités funéraires. Le texte législatif entend dorénavant mieux encadrer la dispersion des cendres des défunts, explique le ministre de la Santé et des Services sociaux.

«Actuellement, on peut faire à peu près ce que l’on veut avec les cendres. On peut les répandre n’importe où. Il n’y a pas de règles. Nous considérons qu’il y a lieu de préciser tout cela», confie le ministre au journaliste Yves Casgrain. Les propos du ministre Barrette sont publiés par l'agence de presse Présence le 13 novembre 2015.

Le 8 février 2016, un texte de Suzanne Colpron intitulé De l'amours et des restes humains est publié par La Presse et par La Presse +. Le ministre Barrette est cité par le quotidien.

«Actuellement, on peut faire à peu près ce que l’on veut avec les cendres. On peut les répandre n’importe où. Il n’y a pas de règles. Nous considérons qu’il y a lieu de préciser tout cela.»

Un peu plus loin dans l'article de Suzanne Colpron, la présidente de l’Association des cimetières chrétiens du Québec, Monique Morin, commente aussi la situation. 

«C’est aberrant, ce qui se passe actuellement. Nous voyons toutes sortes de choses. Nous constatons que des personnes répandent les cendres de leurs proches dans des endroits inimaginables et inappropriés.»

Cette citation, mot pour mot, apparaît précisément dans l'article d'Yves Casgrain publié en novembre 2015.

La Presse a depuis examiné les articles de la journaliste Suzanne Colpron. Son texte de février 2016 sur les services funéraires a été amendé. Les citations repiquées sans attribution ont été mises en italique et l'article est coiffé par une note de la rédaction. «L’article suivant a été modifié après sa publication initiale pour attribuer le crédit à des sources externes», peut-on lire.

La citation du ministre Barrette se lit dorénavant comme suit: «Actuellement, on peut faire à peu près ce que l'on veut avec les cendres. On peut les répandre n'importe où. Il n'y a pas de règles. Nous considérons qu'il y a lieu de préciser tout cela», a dit le ministre lors d'une entrevue accordée à Présence information religieuse, site qui est, comme son nom l'indique, dédié aux questions de religion d'actualité» (sic).

Quant à la citation de madame Morin, elle est ainsi reproduite: «C'est aberrant, ce qui se passe actuellement. Nous voyons toutes sortes de choses, a dit à Présence information religieuse Monique Morin, présidente de l'Association des cimetières chrétiens. Nous constatons que des personnes répandent les cendres de leurs proches dans des endroits inimaginables et inappropriés.»

L'agence de presse Présence, spécialisée dans l'actualité religieuse, existe depuis août 2015. Elle a publié plus de 500 articles et reportages depuis sa création. Ces textes sont vendus à différents médias. La plupart de ces articles sont disponibles dans le site Web de l'agence (www.presence-info.ca). Quelques-uns des journalistes et chroniqueurs de Présence sont membres en règle de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ).

 

du même auteur

Lors de leur assemblée plénière annuelle qui débute le lundi 23 septembre 2019, les évêques du Canada ne prendront pas de décision finale sur les 52 partenaires de Développement et Paix dont le financement est suspendu depuis maintenant deux ans.
2019-09-20 11:59 || Canada Canada

Caritas: pas de décision lors de l'assemblée plénière des évêques canadiens

L'assemblée des membres de la Mutuelle d'assurance en Église consacrée au sort de l'administrateur Alfonso Graceffa (photo) ne se tiendra pas durant le mois de septembre, vient de confirmer Gabriel Groulx, président du conseil d'administration.
2019-09-18 09:57 || Québec Québec

Pas d'assemblée de la Mutuelle d'assurance en Église en septembre

'Lettres au frère Marie-Victorin', un recueil de correspondances sur la sexualité humaine entre Marcelle Gauvreau et le frère Marie-Victorin , parait cet automne aux Éditions du Boréal.
2019-09-17 18:30 || Québec Québec

Parution des lettres de Marcelle Gauvreau au frère Marie-Victorin

articles récents

Jean-Guy Dubuc.
2019-09-12 09:18 || Québec Québec

«Pour s'insérer dans sa culture propre, il faut de l'information régionale»

Line Richer, responsable des communications et de la médiation culturelle au Musée Marguerite-Bourgeoys.
2019-09-11 05:00 || Québec Québec

Première édition des Bouquinistes de Bonsecours

Le porte-clef en laiton indique le numéro de la chambre occupée par le cardinal Jorge Mario Bergoglio lors du conclave de 2013.
2019-08-21 16:12 || Vatican Vatican

La chambre du cardinal Bergoglio