Élection de juillet 2019

5 candidats, dont 2 femmes, en lice pour devenir primat de l'Église anglicane du Canada

Deux femmes font partie des candidats pressentis pour succéder à Fred Hiltz (photo) au poste de primat de l'Église anglicane du Canada.
Deux femmes font partie des candidats pressentis pour succéder à Fred Hiltz (photo) au poste de primat de l'Église anglicane du Canada.   (Archives Présence/Philippe Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-05-28 10:53 || Canada Canada

Le 14e primat de l'Église anglicane du Canada pourrait bien être une femme, soit Mgr Jane Alexander, évêque du diocèse d'Edmonton, ou Mgr Linda Nicholls, évêque du diocèse de Huron. Ce serait la première fois de l'histoire au pays.

Et si c'est un homme qui est élu le 13 juillet 2019 à la tête des anglicans canadiens, ce sera Mgr Ron Cutler, archevêque de Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard, Mgr Gregory Kerr-Wilson, archevêque de Calgary, ou encore Mgr Michael Oulton, évêque du diocèse de l'Ontario.

Les quelque 250 délégués qui participeront cet été au 42e Synode général de l'Église anglicane du Canada devront choisir le successeur de Mgr Fred J. Hiltz, élu primat en juin 2007, il y a douze ans.

En janvier 2018, le 13e primat a annoncé qu'il démissionnerait le 16 juillet 2019, au terme du Synode général, une rencontre nationale qui se tient habituellement à tous les trois ans et qui débat des grandes orientations de cette Église.

Seules les chambres du clergé et des laïcs vont élire le 14e primat. Les évêques ne prennent pas part au vote. Mais ce sont eux qui ont dressé, au mois de mars, la liste des cinq candidats et candidates.

Mentionnons qu'un des candidats, l'archevêque Ronald Cutler, est né à Montréal et a fait ses études en théologie à l'Université McGill. Avant d'être élu primat, Mgr Fred Hiltz était, tout comme Mgr Cutler, à la tête du diocèse de Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard.

Depuis 1893, deux évêques du diocèse anglican de Montréal ont déjà été élus à la tête de cette Église. Ce sont Mgr William Bond de 1904 à 1906 et Mgr Andrew Hutchison de 2004 à 2007.

Mariage homosexuel

En plus d'élire le successeur de Mgr Fred Hiltz, les délégués au 42e Synode général de l'Église anglicane du Canada voteront une deuxième fois sur le canon 21, un règlement qui, s'il est modifié, permettra dorénavant le mariage entre conjoints de même sexe. Le premier vote sur cette question a eu lieu à Toronto en juillet 2016. Pour être effective, toute modification aux règlements fondamentaux de cette Église doit être approuvée lors de deux votes consécutifs par les chambres des évêques, du clergé et des laïcs.

Le 42e Synode général de l'Église anglicane du Canada se déroulera à l’hôtel Sheraton de Vancouver du 10 au 16 juillet 2019.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Le père Alain Ambeault est le nouveau directeur général de la Conférence religieuse canadienne
2019-08-14 19:15 || Canada Canada

«Le sens profond de l'engagement à la vie consacrée doit renaître»

C'est la basilique Notre-Dame à Montréal qui obtient le plus grand montant pour la période 2019-2020 : 1 M$ pour la restauration de sa maçonnerie.
2019-08-14 05:21 || Québec Québec

Patrimoine religieux: l'identité des projets subventionnés dévoilée

Les évêques du Canada estiment qu'ils sont les gardiens ou les intendants des sommes versées chaque année par les catholiques à l'organisme Développement et Paix. Une telle affirmation fait toutefois sourciller un expert.
2019-08-07 11:00 || Canada Canada

Les évêques peuvent-ils retenir les dons versés à Développement et Paix?

articles récents

Le pape est accueilli par un autochtone au Coliseo Regional Madre de Dios à Puerto Maldonado, au Pérou, le 19 janvier 2018.
2019-08-15 16:00 || Monde Monde

Le pape explique sa démarche pour l'Amazonie dans une entrevue

Le père Alain Ambeault est le nouveau directeur général de la Conférence religieuse canadienne
2019-08-14 19:15 || Canada Canada

«Le sens profond de l'engagement à la vie consacrée doit renaître»

Les évêques du Canada estiment qu'ils sont les gardiens ou les intendants des sommes versées chaque année par les catholiques à l'organisme Développement et Paix. Une telle affirmation fait toutefois sourciller un expert.
2019-08-07 11:00 || Canada Canada

Les évêques peuvent-ils retenir les dons versés à Développement et Paix?