Conférence des évêques catholiques du Canada

Abus sexuels: «Un brasier qui révèle ce qui était caché» - Mgr Gendron

Dans son rapport annuel, le président de la conférence épiscopale canadienne, Mgr Lionel Gendron, a longuement parlé de la crise des abus sexuels dans l'Église.
Dans son rapport annuel, le président de la conférence épiscopale canadienne, Mgr Lionel Gendron, a longuement parlé de la crise des abus sexuels dans l'Église.   (Archives Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-09-25 12:10 || Canada Canada

«Nous éprouvons de la honte devant les révélations récentes concernant les péchés de commission et d’omission commis par certains de nos frères dans l’épiscopat», a déclaré hier Mgr Lionel Gendron, évêque de Saint-Jean-Longueuil, aux quelque quatre-vingt-dix évêques, archevêques et cardinaux qui participaient à l'assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC).

Sans mentionner quels «frères dans l'épiscopat» étaient visés, Mgr Gendron, actuel président de la CECC, a longuement évoqué les scandales des agressions sexuelles qui accablent l'Église catholique dans plusieurs pays du monde - y compris le Canada - dans le rapport qu'il a présenté dès le début de la rencontre annuelle des évêques canadiens.

Réagissant officiellement au contenu de l'enquête d'un grand jury de Pennsylvanie, aux États-Unis, sur les agressions commise par 301 prêtres de six diocèses de cet État contre au moins 1000 enfants, Mgr Gendron a déclaré que ces faits relatés l'ont choqué «non seulement à cause des récits horrifiants d’abus perpétrés contre tant des plus petits du Christ, mais à cause de la culture du secret, du privilège clérical et du souci mal placé pour l’image publique de l’Église au détriment du bien-être de ceux que le Christ nous commande de protéger».

«Il ne semble pas que ces fautes soient commises uniquement dans les diocèses de Pennsylvanie ou aux États-Unis», a-t-il ensuite lancé, en levant la tête et en promenant son regard sur les membres de l'assemblée réunis à Cornwall, en Ontario.

Un brasier

L'évêque de Saint-Jean-Longueuil n'a pas hésité à comparer ces scandales et leurs révélations à un énorme brasier qui peut, malgré les souffrances et la désolation, s'avérer un moment de purification.

«Le feu dévorant dans l’Église d’aujourd’hui peut sembler hors de notre contrôle, et, dans certains cas, il brûle ce qui nous est cher. Mais pendant qu’il brille avec éclat, il nettoie et purifie, et il jette ainsi de la lumière sur ce qui était caché dans les ténèbres jusqu’à maintenant.»

«Quand il y a du feu, notre premier réflexe est souvent d’essayer de l’éteindre pour prévenir des dommages. Dans le cas présent, toutefois, nous avons peut-être besoin de laisser ce feu continuer de brûler», a-t-il ajouté.

Pour le président de la CECC, «l’œuvre de construction de l’édifice sacré est maintenant mise à l’épreuve, et ce qui a été posé sur une autre fondation que Jésus-Christ sera à juste titre trouvé en défaut et devra être reconstruit».

Une semaine après la publication du rapport du grand jury de Pennsylvanie, le bureau de direction de la conférence épiscopale avait indiqué, dans une brève déclaration, que «les évêques du Canada traitent avec le plus grand sérieux les cas d’abus sexuel de personnes mineures et la conduite déplacée de tout responsable de la pastorale, qu’il s’agisse de confrères évêques, d’autres membres du clergé, de personnes consacrées ou de laïques».

Lignes directrices

Lors de la lecture de son rapport annuel d'activités à titre de président de la CECC, Mgr Lionel Gendron a aussi indiqué que les évêques canadiens recevront cette semaine des lignes directrices visant à appuyer leurs «efforts pour prévenir les abus sexuels, pour répondre aux plaintes et pour promouvoir la guérison des victimes». Ce guide, auquel un comité de la conférence épiscopale travaille depuis 2011, sera présenté aux évêques lors d'une séance à huis-clos. Ce document sera rendu public d'ici peu, a promis Mgr Gendron.

La publication depuis longtemps attendue du document Protection des personnes mineures contre les abus sexuels ne mettra pas un terme aux responsabilités des évêques dans ce dossier, a toutefois averti le président de la CECC.

«En tant que disciples missionnaires et successeurs des Apôtres, responsables du troupeau du Christ, nous devons accompagner ceux de nos fidèles qui sont blessés. Nous devons aussi accompagner ceux qui sont scandalisés et découragés. Et nous devons, sans défaillir, défendre la vérité, qui seule peut nous rendre libres.»

 

du même auteur

Gabriel Groulx, président du conseil d'administration de la Mutuelle d'assurance en Église depuis quelques mois.
2019-02-14 20:47 || Québec Québec

Alfonso Graceffa demeure au CA de la Mutuelle d'assurance en Église

Alessandra Santopadre salue Rwaida Jabbour à son arrivée à Montréal. Les observent Antoine Kardouss et Mona Jabbour.
2019-02-12 16:18 || Québec Québec

«Cela fait sept ans que je n'ai pas vu ma sœur»

Nathalie Becquart, xavière, auditrice au synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel.
2019-02-11 15:37 || Vatican Vatican

«Au Vatican, les jeunes ont déjà fait bouger la machine»

articles récents

Le «manifeste» du cardinal Gerhard Muller est vu par plusieurs comme une critique envers le pontificat de François.
2019-02-12 17:35 || Monde Monde

Le coup de poing doctrinal du cardinal Muller

Nathalie Becquart, xavière, auditrice au synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel.
2019-02-11 15:37 || Vatican Vatican

«Au Vatican, les jeunes ont déjà fait bouger la machine»

Des enfants apportent des offrandes lors de la messe du 1er janvier 2014 à l'église Holy Rosary, à Abuja, au Nigeria.
2019-02-07 17:42 || Monde Monde

L'Afrique aussi est confrontée au scandale des abus sexuels