Saint-Jérôme

Des projets novateurs dans un diocèse en pleine réflexion sur son avenir

L’équipe du renouveau baptismal, incluant des laïcs, des couples, des membres de la Famille Myriam Beth’léem et Robin Dancause, à l’avant-plan, deuxième à partir de la droite. Le curé André Couture se trouve en bas à gauche.
L’équipe du renouveau baptismal, incluant des laïcs, des couples, des membres de la Famille Myriam Beth’léem et Robin Dancause, à l’avant-plan, deuxième à partir de la droite. Le curé André Couture se trouve en bas à gauche.   (Courtoisie)
Véronique Demers | Journaliste
Journaliste
2018-11-14 15:05 || Québec Québec

L’agent de nouvelle évangélisation Robin Dancause refuse d’assister passivement à la dévitalisation du diocèse de Saint-Jérôme, où il travaille depuis 2015. Il multiplie les initiatives communautaires novatrices dans un diocèse en recomposition.

À la paroisse Sainte-Thérèse d’Avila, il a mis en place le camp de jour Club jeunesse Été, le Club jeunesse, le Club Famille, ainsi que le FRIGO, axé sur la mission auprès des jeunes adultes. Et depuis octobre, il y a un petit nouveau: le Club Jeunesse Domingo, soit de l’animation théâtrale de la Parole pendant la messe, avec les enfants.

M. Dancause a voulu mettre à profit sa formation en gestion au HEC Montréal, au sein de sa paroisse. «Je me considère comme visionnaire et entrepreneurial. Seulement 3% de la population a un profil visionnaire. Mais une fois qu’un projet est lancé, et après une première réussite, près de 30% des gens vont embarquer», affirme-t-il.

Comme un projet d’envergure s’accomplit rarement seul, l’agent de nouvelle évangélisation s’est entouré de plusieurs collaborateurs pour assurer la vitalité des clubs, dont la Famille Myriam Beth’léem (Club Famille), des laïcs engagés, un séminariste, une directrice adjointe (camp pastoral) et des adolescents de la paroisse.

Peu importe le Club auquel participent les fidèles, l’objectif reste le même: transmettre la foi tout en s’engageant en société.

Par exemple, le Club jeunesse offrait l’an dernier un service de garde en semaine et d’aide aux devoirs, en plus de l’accompagnement spirituel. «C’est une belle réussite. On a pu constater un impact réel sur les résultants académiques des enfants», évalue M. Dancause.

Il y a aussi le Club Famille, où enfants et parents peuvent faire la préparation aux sacrements. Ce club permet de vivre la complémentarité des états de vie et des charismes: laïcs mariés ou célibataires, jeunes et vieux, prêtre et consacrés, etc.

«On forme une grande communauté qui cherche à faire découvrir à tous que l'Église est aussi notre famille, la famille du Père, et que nous sommes tous frères et sœurs en Christ. Bref, on veut développer un écosystème pour que les familles sentent que c’est un lieu intéressant pour  elles», détaille l’agent de nouvelle évangélisation.

«Nos sociétés occidentales connaissent une crise anthropologique, où on ne sait plus ce qu'est l'être humain», croit-il. «Il est impérieux que l'Église trouve la force de remettre le couple et la famille au cœur de ses priorités. En les soutenant, nous aurons moins de problèmes sociaux.»

Avec l’aide de Robin Dancause, le Club Famille (catéchèse pour toute la famille) s'est aussi développé dans une Unité pastorale de Terrbonne.

Ces clubs ne répondent toutefois pas à tous les besoins, selon l’agent de nouvelle évangélisation. «Ils sont appelés à évoluer par les diverses activités offertes. Ce développement se réalisera au rythme où Dieu enverra des personnes avec des idées et prêtes à les mettre elles-mêmes en œuvre», croit-il.

Ces initiatives se développent alors que le diocèse de Saint-Jérôme est confronté non seulement à un «chantier spirituel», mais aussi à un chantier matériel. «L’église patrimoniale date de 1884. On doit faire de grosses rénovations à l’extérieur. Cela représente 4,5 millions de dollars échelonnés sur 5 ans», précise M. Dancause en prenant sa paroisse comme exemple. Le diocèse poursuit par ailleurs sa réflexion d’ensemble sur l’avenir de ses paroisses.

*Mis à jour à 19 h 21 le 15 novembre 2018. Un Parcours Zachée était mentionné dans une première version de ce texte, mais celui-ci n'est pas offert présentement à la paroisse Sainte-Thérèse-d'Avila. Notez aussi que c'est un seul Club Famille qui est offert à Terrebonne.

***

Plus que jamais, Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.

Cliquez sur l'image de notre campagne de financement 2018 pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Paroisse et organismes entendent poursuivre leur mission malgré l'incertitude liée à la vente de l'église.
2018-12-17 08:51 || Québec Québec

Vente de l’église du Très-Saint-Sacrement: garder le moral, offrir l’espoir

«Si on veut un système d’éducation bien développé, il ne faut pas tasser la religion, mais poser plutôt un regard critique sur les questions religieuses et éthiques», estime le professeur Jean-Philippe Perreault, de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval.
2018-09-13 12:06 || Québec Québec

Éthique et culture religieuse, 10 ans d’un héritage encore fragile

L'abbé Jean-Philippe Auger, photographié ici devant le presbytère de Saint-Marc-des-Carrières, croit que l'avenir des paroisses passe par le développement de petits groupes soutenus par des disciples-missionnaires.
2018-07-16 12:02 || Québec Québec

Cellules paroissiales: phénomène émergent difficile à chiffrer

articles récents

Le pape est accueilli par un autochtone au Coliseo Regional Madre de Dios à Puerto Maldonado, au Pérou, le 19 janvier 2018.
2019-08-15 16:00 || Monde Monde

Le pape explique sa démarche pour l'Amazonie dans une entrevue

Le père Alain Ambeault est le nouveau directeur général de la Conférence religieuse canadienne
2019-08-14 19:15 || Canada Canada

«Le sens profond de l'engagement à la vie consacrée doit renaître»

Les évêques du Canada estiment qu'ils sont les gardiens ou les intendants des sommes versées chaque année par les catholiques à l'organisme Développement et Paix. Une telle affirmation fait toutefois sourciller un expert.
2019-08-07 11:00 || Canada Canada

Les évêques peuvent-ils retenir les dons versés à Développement et Paix?