Décès de l'évêque émérite de Rouyn-Noranda

Dorylas Moreau salué par ses confrères évêques

C’est le portrait d’un homme très apprécié de ses confrères évêques qui a émergé au lendemain de la mort de Mgr Dorylas Moreau, évêque émérite de Rouyn-Noranda.
C’est le portrait d’un homme très apprécié de ses confrères évêques qui a émergé au lendemain de la mort de Mgr Dorylas Moreau, évêque émérite de Rouyn-Noranda.   (Archives Présence/P. Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2019-10-24 11:56 || Québec Québec

C’est le portrait d’un homme très apprécié de ses confrères évêques qui a émergé au lendemain de la mort de Mgr Dorylas Moreau, évêque émérite de Rouyn-Noranda.

«Je l’ai vu hier après-midi avec le vicaire général vers 16 h 15», relate Mgr Gilles Lemay, évêque du diocèse voisin d’Amos et administrateur apostolique de Rouyn-Noranda depuis que des ennuis de santé eurent contraint Mgr Moreau à la démission en juin dernier.

«J’ai vraiment eu l’impression que c’était l’au revoir définitif, confie-t-il alors qu’il se trouvait au salon funéraire. Il ne parlait plus à ce moment-là. Il a fait des gestes très significatifs. Il a levé son bras et montré qu’il était prêt à partir pour la vie éternelle. Nous l’avons béni. Il nous a fait un baiser soufflé, comme un enfant.»

[LIRE AUSSI : Décès de Mgr Dorylas Moreau]

Selon Mgr Lemay, son confrère est « parti sereinement », malgré la sclérose latérale amyotrophique – ou maladie de Lou Gehrig – qui le rongeait.

«C’est une libération. Il était tellement décharné. Il devait peser moins de 90 livres. Ça faisait quelques jours qu’il ne buvait plus. Il ne parvenait plus à manger, pas même une parcelle d’hostie. Il avait des détresses respiratoires», explique Mgr Lemay.

«Mais il nous a édifiés tout au long en acceptant sa maladie et en l’offrant au Seigneur.»

Mardi soir, après avoir rendu visite à Mgr Moreau, l’évêque d’Amos a célébré l’eucharistie. Or la fête liturgique était celle de Jean-Paul II. Mgr Lemay y a vu un parallèle entre les deux hommes.

«J’ai fait une association entre le visage d’un Jean-Paul II malade et le visage que j’ai vu hier: la bouche ouverte, les muscles comme paralysés. J’ai fait une association entre les deux personnes qui ont assumé leur situation jusqu’au bout dans l’acceptation, le silence et l’abandon», confie Mgr Lemay, qui se dit très impressionné par la dignité avec laquelle Mgr Moreau a fait face à la maladie. «Il n’était plus seulement à l’ombre de la croix, comme il l’a écrit l’été dernier. Il était sur la croix.»

Dorylas Moreau était déjà en poste depuis plusieurs années à Rouyn-Noranda lorsque Gilles Lemay a été nommé évêque d’Amos en 2011.

«J’ai énormément apprécié et admiré de lui son ouverture aux laïcs, la place qu’il leur faisait et son désir de travailler en synodalité. Ça m’inspire dans mon ministère épiscopal», reconnait-il.

Selon lui, Mgr Moreau était apprécié de ses confrères, tant au Québec qu’au Canada.

«C’était un homme affable, joyeux, mais aussi sage. Ses prises de parole étaient éclairantes, toujours dans la préoccupation du peuple. Il se voulait accessible à tous, dont les plus démunis», poursuit Mgr Lemay.

L’évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière a longtemps travaillé avec Dorylas Moreau. Il était en pèlerinage au Pérou lorsqu’il a appris son décès.

«Je suis de tout cœur avec les frères et sœurs du Diocèse de Rouyn-Noranda à la suite du décès de Mgr Dorylas Moreau, évêque émérite», a écrit Mgr Pierre Goudreault sur Facebook. «Originaire du diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière où je suis évêque, j'ai collaboré avec Mgr Dorylas durant un peu plus de 15 ans lorsque j'ai œuvré à la paroisse Sainte-Trinité à Rouyn-Noranda», a-t-il rappelé.

Les funérailles auront lieu le lundi 28 octobre à 11 h à la cathédrale Saint-Joseph de Rouyn-Noranda. La dépouille sera exposée en chapelle ardente à la cathédrale le dimanche 27 octobre de 14 h à 22 h et le jour même des funérailles à partir de 9 h. L'inhumation se fera dans l'après-midi au cimetière de Rouyn. Toute la population peut assister à ces divers moments.

***

 

 

du même auteur

Le chœur de la cathédrale de Roseau, en Dominique, vers 1907. Le travail de décoration est attribué au frère rédemptoriste Ildephonse Lepas.
2019-11-14 10:22 || Monde Monde || 1 Commentaire(s)

Du Québec aux Antilles, que reste-t-il d'Ildephonse Lepas?

Sœur Jocelyne Huot, fondatrice du mouvement pour enfants les Brebis de Jésus, est décédée le 4 novembre à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec.
2019-11-07 16:08 || Québec Québec

Décès de la fondatrice des Brebis de Jésus

Devant la recomposition des pratiques de transmission de foi traditionnelles liées à l’enfance, une question s’impose: comment approcher aujourd’hui la spiritualité des enfants?
2019-11-01 14:41 || Québec Québec

Spiritualité des enfants: des balises dans une société en mutation

articles récents

Mgr Robert E. Barron, évêque auxiliaire de Los Angeles, a martelé devant ses confrères étatsuniens de la USCCB (la conférence épiscopale des États-Unis) que les dirigeants ecclésiaux doivent se donner comme priorité de «ramener» les jeunes dans l'Église.
2019-11-12 13:59 || Monde Monde

Le plan d'un évêque américain pour «ramener» les jeunes à l'Église

Sœur Jocelyne Huot, fondatrice du mouvement pour enfants les Brebis de Jésus, est décédée le 4 novembre à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec.
2019-11-07 16:08 || Québec Québec

Décès de la fondatrice des Brebis de Jésus

Ces livres dont partie des Archives apostoliques du Vatican. Dans un motu proprio publié le 28 octobre, le pape explique pourquoi il délaisse la formule «archives secrètes».
2019-11-06 10:43 || Vatican Vatican

Le Vatican délaisse l'appellation «archives secrètes»