Rencontre entre le pape et le patriarche de Moscou

Les tensions demeurent, note l'influent métropolite Hilarion

Prêtres orthodoxes à La Havane, Cuba, le 7 février 2016.
Prêtres orthodoxes à La Havane, Cuba, le 7 février 2016.   (CNS photo/Alexandre Meneghini, Reuters)
2016-02-09 10:52 || Monde Monde

Les autorités orthodoxes russes soutiennent que la rencontre prévue entre le pape François et le patriarche Cyrille de Moscou n’est pas le signe que les tensions entre les deux Églises sont réglées mais plutôt l’expression du besoin de travailler ensemble pour le bien des chrétiens persécutés au Moyen-Orient.

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk qui agit comme directeur des relations étrangères de l’Église russe, a indiqué que les actions des catholiques ukrainiens qui empêchaient les Russes d’accepter une telle rencontre par le passé posent encore problème aujourd’hui.

Dans un communiqué, le bureau de l’influent métropolite Hilarion fait référence aux catholiques ukrainiens en employant le terme «uniates», une appellation péjorative pour des orthodoxes rattachés à Rome.

«Le problème regrettable des uniates est encore là, et l’uniatisme demeure une plaie sanglante qui ne guérit pas et qui empêche la normalisation complète des relations entre les deux Églises», indique-t-on.

À la demande des orthodoxes, l’Église catholique a rejeté l’uniatisme, c’est-à-dire l’union d’une partie d’une Église orthodoxe avec Rome, comme modèle d’un éventuel rapprochement entre catholiques et orthodoxes. Mais l’Église catholique affirme également l’authenticité des Églises orientales qui existent selon ce modèle, ce qui fait sourciller l’Église russe.

Le métropolite Hilarion a déclaré que malgré les réserves orthodoxes russes sur les Églises catholiques orientales, le sérieux problème des persécutions contre les chrétiens du Moyen-Orient requiert «des mesures urgentes et une collaboration plus étroite».

«Devant cette situation tragique, il est nécessaire de mettre de côté nos désaccords internes et d’unir nos efforts pour sauver le christianisme dans des régions où il est soumis aux persécutions les plus sévères.»

En ce qui concerne le choix de La Havane, à Cuba, le métropolite a rappelé qu’à la fin des années 1990 on avait essayé sans succès d’organiser une rencontre entre Jean-Paul II et le patriarche Alexis II à Vienne, en Autriche.

Le métropolite a précisé que pour les discussions actuelles, le patriarche Cyrille a voulu éviter qu’une rencontre ait lieu en Europe puisque c’est là qu’est ancré l’histoire de la division entre les deux Églises. «La coïncidence entre les dates de visite du patriarche Cyrille dans des pays d’Amérique latine avec celles du pape de Rome au Mexique est devenue l’occasion de tenir une rencontre dans le Nouveau Monde, et nous espérons qu’elle ouvrira une nouvelle page dans les relations entre les deux Églises.»

Cindy Wooden, Catholic News Service
Trad. et adapt. Présence

 

du même auteur

Photo prise sur le USS Abraham Lincoln dans la mer d'Arabie le 3 juin 2019.
2019-06-21 11:40 || Monde Monde

Photo du jour - 21 juin 2019

Lettre ouverte de l'auteur Jacques Gauthier en réaction à l'adoption de la loi 21 sur la laïcité.
2019-06-19 10:38 || Québec Québec || 8 Commentaire(s)

Laïcité au Québec, et après?

Hassan Guillet a remporté l'investiture pour le Parti libéral du Canada dans Saint-Léonard-Saint-Michel le 27 mai 2019. L'ancien imam, photographié ici en janvier 2018, s'est fait connaître du grand public en marge de la tuerie à la grande mosquée de Québec.
2019-05-28 17:09 || Québec Québec

Photo du jour - 28 mai 2019

articles récents

Le pape a accepté la démission de l'évêque de Rouyn-Noranda, Dorylas Moreau (photographié ici à Sainte-Anne-de-Beaupré en juin 2016) le 24 juin 2019.
2019-06-25 19:22 || Québec Québec

L’évêque de Rouyn-Noranda démissionne pour des raisons de santé

Les évêques du Canada auraient commandé un examen institutionnel sur Développement et Paix qui aurait comme objectif d'aplanir les différents entre l'épiscopat et l'ONG catholique.
2019-06-14 09:30 || Canada Canada

Les évêques auraient commandé un examen externe de Développement et Paix

Intérieur de l'église Sainte-Agnès, à Lac-Mégantic.
2019-06-10 11:40 || Québec Québec

Sherbrooke: un nouveau «prêtre», pas «curé», précise l’archidiocèse