"/>

Malgré la nouvelle loi

Des pubs d'Irlande continueront d'être fermés le Vendredi saint

John O'Connell, High Street Bar, Julia McAuliffe, Scullys Pub, Michael Scanlan and John Scanlan, Scanlan's Bar, le 23 février 2018.
John O'Connell, High Street Bar, Julia McAuliffe, Scullys Pub, Michael Scanlan and John Scanlan, Scanlan's Bar, le 23 février 2018.   (CNS photo/Eamon Ward)
2018-03-20 12:33 || Monde Monde

Bien qu’une loi permette désormais aux pubs d’Irlande d’ouvrir leurs portes le Vendredi saint – une première en 91 ans – certains propriétaires jurent qu’ils n’en feront rien et qu’ils resteront fermés par respect pour la tradition.

Le président irlandais Michael D. Higgins a signé la nouvelle loi, qui comptait sur un fort appui au sein du parlement.

L'interdiction de servir de l'alcool le Vendredi saint est en place depuis 1927, lorsque les législateurs ont décidé que la nature pénitentielle de ce jour de jeûne et d’abstinence méritait une célébration publique. Cependant, au cours des dernières années, les propriétaires de pubs ont affirmé que l'interdiction avait des effets néfastes sur le tourisme pendant la période de Pâques.

Malgré ce changement, les propriétaires d'au moins deux villes disent qu'ils resteront fermés.

À Drumconrath, dans le comté de Meath, au nord de Dublin, les trois propriétaires de pubs locaux font front commun pour observer la tradition du Vendredi saint. Dermot Muldoon, Pauline Fay et Pat Dempsey ont déclaré qu'ils resteront fermés cette année.

«Les tenanciers de pubs bénéficient de deux jours de congé toute l'année – deux seulement – et nous avons décidé de garder ces vacances tout en maintenant la tradition et en respectant un peu notre religion», a déclaré M. Muldoon.

«Nous avons reçu beaucoup de soutien de la part de nos clients. Après tout, c'est seulement une journée», a-t-il ajouté. «Nous étions reconnus à travers le monde pour être fermés le Vendredi saint – c'était quelque chose de différent à propos de l'Irlande, et maintenant c'est perdu. Tranquillement, toutes les traditions irlandaises se font dépouiller.»

Pauline Fay du Fay's Bar rappelle que cette fermeture permet aux propriétaires de bars de passer une journée complète en famille. « La qualité de vie n'a pas de prix, j'ai toujours passé cette journée avec mes enfants et je continuerai de le faire.»

Pendant ce temps, les six propriétaires de pubs basés dans la ville de Newmarket, dans le comté de Cork, ont décidé de se respecter la tradition en restant fermés.

Joan Hourigan sert des pintes au comptoir du Hourigan depuis 50 ans. Elle a déclaré à RTE Radio que le Vendredi Saint «est quelque chose que je chéris et une tradition que je veux maintenir». Elle a dit que la religion joue seulement «un petit rôle» dans son choix.

L'un des autres propriétaires de pub du village, Mick Hourigan, a de son côté annoncé à ses clients sur la page Facebook de son pub qu’il restera fermé, et la réaction des clients a été globalement positive.

«Le pub est ouvert 363 jours par année et je pense que c'est assez. Bientôt ils voudront que nous ouvrions le jour de Noël», a-t-il dit. «Cela va à contre-courant – mais qui sait? – d'autres pubs à travers le pays pourraient suivre.»

Sur la page Facebook du Hourigans Bar Newmarket, un client a écrit: «C'est formidable de voir que les vieilles traditions sont importantes pour notre pays... Bravo à vous et j'espère que d'autres suivront.  Un autre a félicité Newmarket pour maintenir vivantes «nos traditions».

Au fil des ans, les fêtards déterminés à boire trouvaient de plus en plus de façons de contourner la fermeture du Vendredi saint. L'alcool n'était pas interdit dans les trains, alors les gens achetaient souvent des billets de train pour des trajets de retour inutiles afin d'acheter de l’alcool. De même, certaines personnes dans les comtés frontaliers organisaient des voyages en Irlande du Nord où aucune interdiction de ce type n'était en vigueur.

Michael Kelly

 

du même auteur

L’artiste Okuda San Miguel se tient dans l’ancienne église Santa Barbara, à Oviedo, en Espagne. Le lieu de culte a été transformé en skatepark, un scénario que le Vatican aimerait éviter à l’avenir.
2018-07-16 10:24 || Vatican Vatican

Le public invité à préparer une conférence internationale sur la reconversion d'églises

Le jésuite James Martin, éditeur d'America, a multiplié ces dernières années les appels à une plus grande ouverture de l'Église envers les personnes LGBT.
2018-06-12 14:25 || Monde Monde

James Martin parmi les principaux conférenciers à la Rencontre mondiale des familles

Alors que l'acceptabilité de la porno reste minoritaire aux États-Unis, elle a grimpé à 43%, selon les données de Gallup Poll publiés le 5 juin. Il s’agit d’une augmentation de 7% par rapport à l'année dernière.
2018-06-07 11:50 || Monde Monde

La porno atteint des sommets d’acceptabilité morale aux États-Unis

articles récents

Dorénavant, chaque premier dimanche du mois, les résidents du Québec auront accès gratuitement aux expositions de plusieurs musées, vient d'annoncer le ministère de la Culture et des Communications.
2018-06-05 13:36 || Québec Québec

Une mesure «démagogique», selon le directeur du Musée des religions du monde

L'éditeur Alain Turcotte réagissait à une lettre publiée la veille dans son journal qui allait, aussitôt après sa publication, être dénoncée par des représentants de la communauté juive québécoise.
2018-05-22 15:43 || Québec Québec

La Tribune s'excuse auprès de la communauté juive

La troupe de théâtre amateur Quebec Art Company offrira plusieurs représentations de Jesus Christ Superstar à Québec d'ici la fin du mois d'avril.
2018-04-13 14:40 || Québec Québec

Première de Jesus Christ Superstar à Québec