Son bail se termine au mois de juin

Le Réseau des Églises vertes se cherche de nouveaux locaux

Norman Lévesque, directeur du Réseau des Églises vertes.
Norman Lévesque, directeur du Réseau des Églises vertes.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-01-30 16:22 || Canada Canada

Le Réseau des Églises vertes devra quitter à la fin du mois de juin ses bureaux situés dans un presbytère de Laval, a-t-il appris des autorités de la paroisse Saint-Elzéar au mois de décembre.

L'organisme, qui regroupe 70 paroisses et institutions religieuses du Québec, de l'Ontario et de la Nouvelle-Écosse qui cherchent à concilier spiritualité et écologie, commence donc l'année 2018 à la recherche de nouveaux locaux.

«Notre bail avec la paroisse contenait une clause indiquant qu'on devait nous prévenir six mois à avance si on ne renouvelait pas l'entente», explique Norman Lévesque, directeur du Réseau des Églises vertes depuis 2009.

«Bien... cette lettre, on l'a reçue quelques jours avant Noël», confie-t-il. «On nous demande de quitter avant le 30 juin 2018.»

«Non, il n'y a pas d'injustice ici», précise M. Lévesque.

«Mais quel dommage d'avoir à vivre cela» au terme d'une année 2017 marquée par la tenue d'un Forum des Églises vertes à Ottawa et la publication d'un coffre à outils appelé Temps pour la Création, une ressource destinée aux communautés chrétiennes du Canada qui veulent joindre la campagne menée chaque automne par le Conseil œcuménique des Églises.

Le local qu'occupe actuellement le Réseau des Églises vertes au presbytère de Saint-Elzéar mesure 400 pieds carrés. L’organisme, qui y logeait depuis 2015, cherche un espace d'une dimension semblable «pouvant accommoder quatre employés», explique le directeur, visiblement peiné de quitter des locaux situés… à quelques minutes de sa résidence, à Laval.

Norman Lévesque souhaite que les nouveaux bureaux d'Églises vertes soient à Montréal «afin de nous rapprocher des autres organismes et d'avoir un peu plus de visibilité».

«On cherche une communauté religieuse qui voudrait bien nous accueillir». Plusieurs congrégations religieuses, explique-t-il, ont décidé ces dernières années de se préoccuper davantage des questions écologiques et environnementales. Une d'entre elles pourrait peut-être vouloir conclure un partenariat avec le Réseau des Églises vertes.

Une vingtaine de paroisses de Montréal, liées à différentes Églises, ont obtenu le label d'Église verte. «On va aussi regarder de ce côté-là», ajoute Norman Lévesque.

*Nombre de membres du Réseau des Églises vertes. Correction apportée à 9 h 30 le mercredi 31 janvier 2018.

 

du même auteur

La cathédrale anglicane Christ Church de Montréal ne rouvrira que le dimanche 27 septembre. Elle ne pourra accueillir que 25 personnes, regrette l'évêque Mary Irwin-Gibson.
2020-09-22 11:24 || Québec Québec

Lieux de culte: une décision «décevante» et «illogique», disent des responsables

«Le gouvernement place encore une fois dans la même catégorie les lieux de culte et les bars», indique un communiqué diffusé lundi en fin de matinée par la Table interreligieuse, un organisme de concertation durant le confinement.
2020-09-21 12:45 || Québec Québec

Les leaders religieux demandent à Québec de reclassifier les lieux de culte

Le ministre Christian Dubé a surpris bien des leaders religieux du Québec en annonçant dimanche que le nombre maximum de personnes autorisées à participer à un événement qui se déroule dans un lieu de culte passait, dans toutes les régions du Québec, de 250 à 50 dès le 21 septembre.
2020-09-21 08:49 || Québec Québec

Lieux de culte: la limite passe de 250 à 50 personnes et moins

articles récents

Un champ de pétrole en Irak. Plus de 70 congrégations religieuses et groupes catholiques du Canada demandent au gouvernement canadien de ne plus «consacrer de fonds publics à l’industrie pétrolière et gazière».
2020-05-29 09:41 || Canada Canada

Des catholiques demandent la fin des subventions à l’industrie pétrolière et gazière

En octobre 2019, quelque 200 membres du Réseau des Églises vertes étaient réunis pour une grande rencontre nationale au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.
2020-03-29 09:49 || Québec Québec

Protéger l'environnement un geste à la fois

À 47 ans, le rabbin écolo Schachar Orenstein incarne la nouvelle génération de religieux qui veulent transformer le judaïsme québécois pour le faire entrer dans le XXIe siècle.
2020-03-05 11:11 || Québec Québec

Le rabbin qui veut réparer la terre