Livret coécrit par un prêtre

Éducation sexuelle: l'archevêché de Montréal recule

Page couverture du livret intitulé Réflexions pour susciter le dialogue parents/enfants sur le programme Éducation à la sexualité du ministère de l'Éducation du Québec de la maternelle à la 3e année du primaire.
Page couverture du livret intitulé Réflexions pour susciter le dialogue parents/enfants sur le programme Éducation à la sexualité du ministère de l'Éducation du Québec de la maternelle à la 3e année du primaire.   (Courtoisie)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-01-10 13:30 || Québec Québec

Après avoir invité la veille les journalistes à s'intéresser davantage au programme d'éducation sexuelle «imposé dans toutes les écoles du Québec» et à se procurer un livret critique sur le sujet, l'archidiocèse de Montréal a déclaré le 10 janvier que «l'archevêché n'est aucunement impliqué dans l'initiative ni la publication de cet ouvrage».

Mercredi après-midi, Erika Jacinto, directrice des relations publiques, a transféré aux journalistes deux invitations sur le nouveau programme d'éducation sexuelle.

«Plusieurs parents croient que le gouvernement impose des enseignements sexuels trop tôt et d'une manière qui contrevient à leurs valeurs», indiquait la note électronique.

«Pour sortir de cette impasse, Dr. Raouf Ayas et l'abbé Robert Gendreau [directeur du Service de la pastorale liturgique de l’archidiocèse de Montréal] ont rédigé un outil pédagogique qui répond aux objectifs du ministère de l'Éducation, tout en étant respectant le développement des enfants».

Le communiqué retransmis par Mme Jacinto annonce que ce livret intitulé Réflexions pour susciter le dialogue parents/enfants sur le programme Éducation à la sexualité du ministère de l'Éducation du Québec de la maternelle à la 3e année du primaire est déjà disponible pour téléchargement dans le site transactionnel Amazon.ca.

On indique aussi que les deux auteurs donneront une conférence publique le mercredi soir 16 janvier à Ville Saint-Laurent. Ils proposeront notamment aux parents de «prendre une entente spéciale pour donner la matière eux-mêmes» à leurs enfants.

Jeudi matin, sur Twitter, l'archevêché de Montréal a indiqué qu'il se dissociait du contenu de ce document élaboré notamment par un membre influent de son personnel.

«Nous désirons clarifier que le livret est le résultat d’une initiative personnelle d’un père de famille soutenu par un document rédigé par un médecin et un prêtre. L’archevêché n’est aucunement impliqué dans l’initiative ni la publication de cet ouvrage.»

Le communiqué de l'archevêché a été envoyé à la presse moins de 24 heures après qu'un prêtre de l'archidiocèse ait été reconnu coupable d'agression sexuelle sur un mineur.

Réagissant à cette controverse, le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge a rejeté l'idée que des parents puissent soustraire leurs enfants de ces cours en raison de leurs convictions religieuses.

«Éducation à la sexualité: des apprentissages essentiels. Les seules exemptions délivrées le seront de manière exceptionnelle pour des motifs très précis, par exemple pour des élèves ayant vécu des traumatismes importants», a écrit le ministre Roberge sur Twitter.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

«On ne veut pas que nos lieux de culte soient des centres de propagation du virus. Parce que, pour nous, la vie humaine est sacrée», affirme Hassan Guillet.
2020-05-28 15:20 || Québec Québec

«On ne veut pas que nos lieux de culte soient des centres de propagation du virus»

Les portes de l'église Saint-Jean-l’Évangéliste de Coaticook (vue ici dans les années 1950) demeureront fermées lorsque les autorités de la santé publique vont enfin autoriser la réouverture des lieux de culte au Québec.
2020-05-27 14:37 || Québec Québec

La pandémie précipite la fermeture définitive d'une église en Estrie

La Librairie Paulines de Montréal, rue Masson.
2020-05-27 00:01 || Québec Québec

Réouverture de la Librairie Paulines de Montréal

articles récents

L'édition 2019 de la Marche nationale pour la vie se tenait le 9 mai à Ottawa. La photo montre les manifestants lors de l'édition 2015.
2019-05-09 11:42 || Canada Canada

L'épiscopat veut collaborer avec quiconque croit en la «sainteté de la vie»

Alessandra Santopadre salue Rwaida Jabbour à son arrivée à Montréal. Les observent Antoine Kardouss et Mona Jabbour.
2019-02-12 16:18 || Québec Québec

«Cela fait sept ans que je n'ai pas vu ma sœur»

Maurice H. Vanier, ex-maire de Pointe-aux-Trembles et prêtre retaité.
2018-07-16 10:23 || Québec Québec

L'Observatoire Jacques-Grand’ Maison dépose un mémoire