Débat sur Amoris laetitia

Les évêques du Kazakhstan rejettent la communion des divorcés-remariés

Les trois évêques du Kazakhstan ont déclaré qu'aucun évêque ou groupe d'évêques n'a le pouvoir d'autoriser la communion des catholiques divorcés et remariés.
Les trois évêques du Kazakhstan ont déclaré qu'aucun évêque ou groupe d'évêques n'a le pouvoir d'autoriser la communion des catholiques divorcés et remariés.   (CNS photo illustration/Mike Crupi)
2018-01-08 15:16 || Monde Monde

Au Kazakhstan, «les personnes divorcées vivant avec quelqu'un d'autre n'oseraient pas demander la sainte communion parce qu'elles savent qu'elles vivent dans une situation de péché, ce serait un blasphème», a déclaré l'évêque auxiliaire Athanasius Schneider d'Astana.

L'archevêque Tomash Peta d'Astana, l'évêque Schneider et l'archevêque à la retraite Jan Pawel Lenga de Karaganda ont publié une déclaration sur «les vérités immuables sur le mariage sacramentel» à la fin du mois de décembre.

Mgr Schneider a déclaré au Catholic News Service à Rome le 4 janvier que leur déclaration était en réponse à certaines conférences épiscopales qui publient des normes et des directives qui prévoient la possibilité pour un catholique divorcé et remarié civilement de retourner aux sacrements. Les normes et les directives sont les réponses des évêques à l'exhortation apostolique Amoris laetitia du pape François consacrée à la famille.

Les trois évêques du Kazakhstan ont déclaré qu'aucun évêque ou groupe d'évêques n'a le pouvoir d'autoriser la communion des catholiques divorcés et remariés, à moins que le couple n'ait obtenu une nullité de mariage ou qu'il n’ait pris l'engagement sincère de s'abstenir d’avoir des relations sexuelles.

Un site italien a rapporté le 3 janvier que l'archevêque italien Luigi Negri, archevêque émérite de Ferrara-Comacchio, et l'archevêque italien Carlo Maria Vigano, ancien nonce aux États-Unis, appuient la déclaration des trois évêques kazakhs.

Mgr Schneider a déclaré au CNS le 4 janvier que «si différentes personnes lisent notre déclaration comme une confrontation avec le pape, c'est leur point de vue, pas le nôtre, ce n'est pas une réprimande, une confrontation ou un défi, mais un service dans la charité et la vérité».

Interprétation officielle d'Amoris laetitia

Au début du mois de décembre, à la demande du pape François, le site web du Vatican et les Acta Apostolicae Sedis, les actes officiels du Vatican, publiaient les lignes directrices des évêques dans la région de Buenos Aires, en Argentine, et une lettre du pape François approuvant l'interprétation que font ces évêques d’Amoris laetitia.

En décrivant un processus de discernement dirigé par un prêtre, les directives de Buenos Aires ne disent pas que tous les catholiques sont les bienvenus pour recevoir la communion, quelle que soit leur situation matrimoniale, et ils ne disent pas non plus que les catholiques accèdent aux sacrements.

Le processus, ont-ils dit, devrait d'abord aider le couple à reconnaître sa situation, comprendre la position de l'Église sur la permanence du mariage et prendre des mesures pour vivre une vie plus chrétienne.

«Dans la mesure du possible», indiquent les directives, les couples divorcés et remariés civilement devraient être encouragés à s'abstenir de relations sexuelles, ce qui leur permettrait de recevoir les sacrements de la réconciliation et de l'eucharistie.

Bien que l'accès aux sacrements soit limité, les évêques ont dit que, dans certaines situations, après un long processus de discernement et d'examen de la culpabilité de l'individu dans l'échec de son mariage religieux, l'exhortation du pape «ouvre la possibilité» à la réception des sacrements.

Cindy Wooden

 

du même auteur

Mgr Bernard Longley, archevêque de Birmingham, en Angleterre, a reconnu l'échec de l'Église dans la protection des enfants dans son témoignage dans le cadre de l'enquête indépendante sur les abus sexuels commis sur des enfants à Londres, le 16 novembre 2018.
2018-11-20 15:04 || Monde Monde

Un archevêque anglais s'excuse aux victimes d'abus pour la réaction de l'Église

Photo d'archive de Mgr Carlo Maria Vigano au Vatican en 2011.
2018-11-15 15:13 || Monde Monde

L'accusateur du pape condamné à restituer de l'argent à son frère

Suzanne Emerson tient une pancarte lors d’une manifestation organisée le 12 novembre 2018 par le Survivors Network of those Abused by Priests (SNAP) en marge de l’assemblée plénière des évêques américains à Baltimore.
2018-11-13 10:56 || Monde Monde

Crise des abus: Rome demande aux évêques américains de reporter leur vote

articles récents

Maurice H. Vanier, ex-maire de Pointe-aux-Trembles et prêtre retaité.
2018-07-16 10:23 || Québec Québec

L'Observatoire Jacques-Grand’ Maison dépose un mémoire

L'archiduc Rudolf et l’archiduchesse Marie-Hélène d’Autriche ont donné une conférence sur la famille lors de leur passage à Montréal le 14 octobre.
2017-11-10 12:14 || Québec Québec

Quand foi, famille et politique se rencontrent

2017-01-16 11:12 || Monde Monde

À Malte, certains divorcés remariés auront accès aux sacrements