Lettre ouverte

La spiritualité du 21e siècle a soif de liberté

Photo prise sur les chemins de Compostelle, en Espagne.
Photo prise sur les chemins de Compostelle, en Espagne.   (Pixabay/gavilla)
2017-08-11 11:37 || Québec Québec

En réponse à l’entretien de Philippe Vaillancourt avec le recteur du sanctuaire du Cap-de-la-Madeleine intitulé Repenser le sanctuaire pour le 21e siècle.

La spiritualité du 21e siècle a soif de liberté

Avant-gardistes les pratiques du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap? Le ton employé pour décrire le Festival de l’Assomption s’apparente davantage aux grandes églises évangéliques américaines, qui voguent sur les courants d’une culture de consommation. Est-ce vraiment la visée du recteur? À première vue, la situation pourrait le laisser croire…

L’espace religieux du 21e siècle est différent de tout ce que nous avons connu jusqu’à présent. Il appelle de nouvelles voies. Il faut être créatif et c’est dans cet esprit que Pierre-Olivier Tremblay cherche à repenser l’avenir du Cap. L’église catholique ne peut plus revendiquer l’exclusivité d’une voie spirituelle, il faut ouvrir les portes aux dialogues interreligieux et interspirituels. L’esprit des pèlerinages de longue randonnée, tel que Compostelle, nous le démontre bien: des gens de différentes religions et approches spirituelles s’y retrouvent pour discuter, échanger, réfléchir, sur les orientations de leur vie. Par cette ouverture, le Camino – bien que catholique à l’origine – ne l’est plus de manière exclusive. Il est devenu un modèle de terre d’accueil, un modèle de sanctuaire.

Les sanctuaires offrent la possibilité d’un tel espace de dialogue. Ils tiennent un rôle important à notre époque. Actuellement, le mot est très présent dans les journaux. On utilise le concept de sanctuaire pour revendiquer le statut de terre d’accueil pour les exclus politiques. Le sanctuaire symbolise ainsi l’accueil, la vie, pour plusieurs. Un accueil inclusif peu importe la culture, l’origine ou la religion.

Dans cet esprit, les sanctuaires ont un rôle important à jouer pour notre époque. La spiritualité du 21e siècle a soif de liberté et ne trouve plus de lieu pour s’exprimer. Les sanctuaires auront avantage à miser sur cet espace de liberté pour devenir une terre d’accueil inclusive qui fera place aux dialogues.

Éric Laliberté
Doctorant en théologie, études pèlerines
Université Laval


1 Commentaire(s)

Yves Petit || 2017-08-14 19:26:29

Quand je demande aux enfants ce qu'ils n'aiment pas de la messe, tous répondent "c'est platte". À l'église que je fréquente, le prêtre appelle les enfants à l'autel pour le Notre Père. La période de la quête peut aussi être une occasion pour les enfants d'être actif. Ce sont les seules périodes pendant lesquels les enfants participent. Ils se sentent donc utiles. Puisque l'Église semble bien incapable d'effectuer les changements nécessaires, les sanctuaires pourraient effectivement jouer un rôle actif dans la transmission de la foi en attirant les familles par des repas, pique-niques, concert, jeux, cinéma, théâtre, etc. Je me rappelle que comme enfant j'aimais beaucoup les paraboles. Ce sont de belles histoires simples qui, bien présentées, pourraient aider à développer la foi chrétienne chez nos jeunes et moins jeunes.

 

du même auteur

Alfred Kempski, un vétéran américain de la Seconde Guerre mondiale, assiste à une célébration religieuse le dimanche 10 novembre 2019 à la Long Island State Veterans Home, à Stony Brook, dans l'État de New York.
2019-11-12 08:46 || Monde Monde

Photo du jour - 12 novembre 2019

«Alors qu’elle prétend travailler à la sauvegarde de la culture québécoise comme société distincte, elle semble plutôt chercher des manières de l’uniformiser: test des valeurs, loi sur la laïcité, refus des signes religieux, même les cloches d’église sont devenues suspectes dans certains quartiers»,
2019-11-07 16:54 || Québec Québec || 4 Commentaire(s)

Le test des valeurs: le paradoxe d’une société distincte

L'évêque de Saint-Hyacinthe, Christian Rodembourg (à l'avant-plan), a été élu président de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) le 20 septembre 2019 pour un mandat de deux ans.
2019-09-20 16:02 || Québec Québec

Photo du jour - 20 septembre 2019

articles récents

«Alors qu’elle prétend travailler à la sauvegarde de la culture québécoise comme société distincte, elle semble plutôt chercher des manières de l’uniformiser: test des valeurs, loi sur la laïcité, refus des signes religieux, même les cloches d’église sont devenues suspectes dans certains quartiers»,
2019-11-07 16:54 || Québec Québec || 4 Commentaire(s)

Le test des valeurs: le paradoxe d’une société distincte

Lettre ouverte de l'auteur Jacques Gauthier en réaction à l'adoption de la loi 21 sur la laïcité.
2019-06-19 10:38 || Québec Québec || 8 Commentaire(s)

Laïcité au Québec, et après?

Image tirée du documentaire 'Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Église' (2019).
2019-03-11 17:10 || Monde Monde || 6 Commentaire(s)

Abus sexuels, abus spirituels, Dieu s’intéresse-t-il à notre consentement?