"/>

Débat sur l'accueil des réfugiés au Canada

Lettre ouverte: «Tricoter l’hospitalité»

  (Pixabay)
2015-11-27 10:48 || Québec Québec

*Présence publie des lettres ouvertes en lien avec l'actualité. Les opinions exprimées dans ces lettres n'engagent que l'auteur.

Depuis deux semaines, à coup d’images, de reportages et de sondages, les médias entretiennent un climat de peur chez une large part de la population québécoise. De (trop) nombreux commentateurs et chroniqueurs alimentent cette rhétorique et en profitent pour se mettre en valeur. Les médias sociaux s’enflamment d’opinions à l’emporte-pièce sur les réfugiés, les terroristes, les musulmans, etc. Et tout ce bavardage – qui bien souvent tourne au délire – est récupéré par une droite nationaliste, islamophobe ou conservatrice qui sévit dans l’espace public québécois, et ne manque jamais une occasion de recycler ses ritournelles.

Or, devant ces amalgames et ces discours de peur et de «choc des civilisations», que faire? Des femmes (faut-il s’en étonner?) ont compris que l’essentiel est ailleurs. Qu’il faut faire face au réel en quittant les discours abstraits sur la «sécurité», en sortant de la complaisance dans «l’opinion», et en mettant fin à la confrontation idéologique à coup de stupides pétitions «pour» ou «contre» les réfugiés. Qu’ont fait ces femmes? Elles ont commencé à tricoter des tuques! Sur le site 25 000 tuques, on peut lire: «L’idée est de fabriquer une tuque pour la remettre à un réfugié avec un petit mot d’accueil personnalisé glissé à l’intérieur par la tricoteuse ou le tricoteur. Un cadeau de bienvenue, de personne à personne». À partir de Montréal, le mouvement s’est répandu ailleurs au Québec – dont un groupe Facebook à Victoriaville.

Comment sortir de la rhétorique de peur, de la psychose sécuritaire et de l’escalade de la méfiance? En s’occupant de ce qu’il y a de plus concret: prendre soin du corps de l’autre, son prochain. Tricoter une tuque, pour commencer déjà à tricoter des liens avec celles et ceux qui s’en viennent. Pour que l’autre, qui arrivera bientôt, puisse bien sûr se tenir au chaud mais, surtout, ressentir la chaleur humaine de l’accueil et de l’hospitalité. Pendant que plusieurs ergotent et déblatèrent du haut de leur tribune, prenant leur «beaux discours» pour une finalité, des Québécoises passent aux actes. Elles tricotent le lien social et le vivre ensemble d’aujourd’hui et de demain. Elles posent un geste concret, très humble, d’apparence dérisoire et pourtant essentiel: s’occuper de la vie réelle, prendre soin des personnes dans le besoin et, ainsi, construire le corps social. Il n’y a pas d’autre base possible à la coexistence dans nos sociétés pluralistes et dans notre monde en tension.

Ces tricoteuses de la solidarité font l’honneur du Québec! En ces temps sombres, elles raniment un peu d’espoir en l’humanité. Et, à mes yeux, elles redonnent une actualité nouvelle à ce passage d’un vieux livre au fondement de la culture québécoise, mais pourtant issu du Proche-Orient: «J’étais un étranger, et vous m’avez accueilli; j’étais nu, et vous m’avez vêtu» (Matthieu 25, 35-36).

Marco Veilleux
Montréal
25 novembre 2015


10 Commentaire(s)

Samuel || 2015-12-03 07:36:26

Un texte juste et qui me permet de garder l'espoir.

Diane || 2015-11-29 18:26:28

Bravo à toutes ces femmes, je ne suis pas bonne en tricot mais je ferai autre chose, ils ont tant de besoins!

Syvie || 2015-11-28 08:30:25

Je tricote ma 2e et je veux en faire le plus possible. Je suis fière de ce beau mouvement d'humainté et de chaleur parmi tant de brutalité. Ma façon de faire de ce monde un endroit où on a tous notre place.

Manon || 2015-11-27 20:40:34

Votre lettre est un courage ment à continuer. Je commence ma cinquième tuque et je vais continuer aussi longtemps qu'on en aura besoin. Le fil de laine est la main tendue vers l'autre.

Marco || 2015-11-27 19:10:19

Comme disait l'autre... «J'ai jamais pensé que je pouvais être aussi fier d'être Québécois que ce soir!» Merci les tricoteuses!

camille larose || 2015-11-27 18:21:31

je tricote moi aussi, sur la cote nord on sait ce que c'est que d'avoir froid!! oui tricoter des liens comme cela peut être simple...

jesss || 2015-11-27 18:14:08

Je sais pas encore ce que je pense de leurs arrivé parmi nous, inquiétude? Sûrement, mais j'essaie de me mettre à leurs place...ils ont probablement pas grand articles personnels, aucun souvenirs sinon les traumatismes vécus. Avoir la possibilité de leurs souhaité la bienvenue à ma façon et sentir que j'ai contribué à leurs accueil c'est déjà ça.

Marie || 2015-11-27 15:24:54

Je tricote aussi, surtout parce que je n'en pouvais plus d'entendre et de lire les commentaires haîneux.

Johanne || 2015-11-27 13:51:59

Je fais partie de ces tricoteuses et j'ai le grand plaisir de vous annoncer que ces derniers jours, ça s'est étendu jusqu'en Colombie-Britannique et en Nouvelle-Écosse. Cela me remplir de bonheur de voir toute cette générosité. Tout comme vous, ça me redonne confiance en l'humain. Ça va réchauffer le coeur des réfugiés, mais ça réchauffe le nôtre de le faire aussi.

Micheline || 2015-11-27 13:22:09

TRès bien dit

 

du même auteur

Des manifestants opposés au gouvernement défilent pour exiger la fin des violences à Ticuantepe, au Nicaragua, le 15 juillet 2018.
2018-07-17 10:22 || Monde Monde

Photo du jour - 17 juillet 2018

La France a remporté la finale de la Coupe du monde de soccer en battant la Croatie 4-2 à Moscou, en Russie, le 15 juillet 2018.
2018-07-16 10:10 || Monde Monde

Photo du jour - 16 juillet 2018

Des migrants vénézuéliens marchent le long d'une autoroute en février 2018 en Colombie.
2018-06-19 15:15 || Canada Canada || Aucun commentaire

Un appel au changement à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés

articles récents

Photo prise sur les chemins de Compostelle, en Espagne.
2017-08-11 11:37 || Québec Québec || 1 Commentaire(s)

La spiritualité du 21e siècle a soif de liberté

Donald Trump s'adressant au Congrès le 28 février 2017.
2017-04-04 10:59 || Monde Monde || Aucun commentaire

De Jean-Paul II à Donald Trump, que penser des leaders charismatiques?

2017-03-17 15:25 || Québec Québec || 2 Commentaire(s)

La religiosité de la marchandisation des pèlerinages