"/>

Chronique d'Alain Pronkin

Nominations de cardinaux, les perdants et les gagnants

L'archevêque de Chicago, Mgr Blase Cupich.
L'archevêque de Chicago, Mgr Blase Cupich.   (CNS photo/Paul Haring)
Alain Pronkin | Chroniqueur
Chroniqueur
2016-10-11 12:13 || Vatican Vatican

Le pape François a annoncé le 9 octobre les noms des 17 nouveaux cardinaux qui seront créés lors du consistoire du 19 novembre. Parmi eux, 13 sont en âge d’élire le prochain pape en cas de conclave. Les hommes retenus par le pape semblent confirmer son désir de rééquilibrer le Collège des cardinaux. Et de ne pas se contenter de récompenser des prélats uniquement en fonction du siège où ils se trouvent.

À preuve: être au bon archidiocèse au bon moment ne suffit plus. Montréal, Los Angeles, Philadelphie et Turin ont normalement un cardinal à leur tête. Ce qui n’est toujours pas le cas après ces nominations.

Depuis le décès de Mgr Jean-Claude Turcotte en 2015, Montréal est sans cardinal. Nommé à la tête de l’archidiocèse de Montréal en 2012, Mgr Christian Lépine devra encore attendre. Pour le prédécesseur du cardinal Turcotte, Paul Grégoire, cette attente avait duré 20 ans. Il faut dire que Montréal comptait alors tout de même un cardinal, puisque Paul-Émile Léger était encore en vie.

Mais dans un contexte où de nouvelles nominations de cardinaux pourraient avoir lieu au printemps, puisqu’il restera encore des postes à combler, Montréal pourrait-il espérer faire partie des élus? Si certains pensent que la possibilité de voir le pape à Montréal en 2017 augmente les chances d’avoir un nouveau cardinal dans la métropole québécoise, qu’ils se ravisent: le pape a passé quelques jours à Philadelphie à l’automne 2015, et la pourpre cardinalice échappe toujours à Mgr Charles Chaput.

La révolution américaine

Ce qui n'empêche pas les États-Unis de ressortir gagnants de ces nouvelles nominations, avec la création de 3 nouveaux cardinaux. Il faut dire que la grogne régnait chez nos voisins du sud, car il y avait 4 cardinaux de moins que lors du conclave de 2013.

Les nouveaux cardinaux américains sont cependant tous près des idées du pape, à commencer par l’archevêque de Chicago, Blase Cupich. Selon les échos de Rome, ce dernier ne faisait pas partie des candidats retenus par la Congrégation pour les évêques dirigée par le Québécois Marc Ouellet, au moment de sa nomination à Chicago en 2014. L’été dernier, le pape a d’ailleurs nommé le libéral Cupich sur cette même congrégation. À Dallas, Mgr Kevin Farrell fait aussi partie des prélats plus libéraux.

Déjà, des commentateurs de la scène catholique américaine y voient le désir du pape d’écarter les évêques «guerriers culturels» qui ne cessent de proférer des avertissements, des critiques et des mises en garde aux sociétés occidentales «corrompues»… Ce simple fait constitue une révolution de palais.

Gagnants et perdants

Ces considérations spécifiques appuient les deux éléments d’interprétation cruciaux à extraire de ces nouvelles nominations.

D’abord, chez les 13 cardinaux-électeurs, 8 ont pris part au Synode des évêques sur la famille (automne 2015). Leur position ouvertement affichée était favorable au pape. Ensuite, 4 de ces 13 cardinaux (dont 2 étaient au synode) vivent dans des zones de guerre ou de narcotrafic.

Pendant ce temps, des poids lourds du catholicisme mondial voient leur influence diminuer. C’est le cas de l’Allemagne, qui a 3 cardinaux de moins qu’au dernier conclave, de l’Espagne qui, malgré la nomination de l’archevêque de Madrid, a 2 cardinaux en moins, et de l’Italie qui a 4 cardinaux-électeurs de moins qu’en 2013.

En revanche, l’Amérique latine, l’Afrique et l’Asie cumulent 7 nominations de cardinaux-électeurs sur les 13 nommés. Ceci dénote la volonté du pape de favoriser ces continents pour équilibrer la représentation des cardinaux. Et de rendre concret dans les plus hautes sphères d’influence vaticane le souci des «périphéries» qui marque son pontificat.

Mis à jour à 14 h 36 le 11 octobre 2016.


4 Commentaire(s)

Daniel Bilodeau || 2016-10-16 11:10:51

C'est la prérogative du pape de choisir les cardinaux après consultation sans doute. Ces récentes nominations vont dans le sens d'une plus grande ouverture au monde moderne qui a besoin de miséricorde plutôt que de protectionnisme romain. On ne peut faire fi des faits révélés par Enquête et le combat spirituel et matériel de François (à l'image de Jésus qui a bousculé les colonnes du temple) contre la sclérose spirituelle et une certaine corruption. Signé: Daniel Bilodeau, Rimouski

Dominique Boisvert || 2016-10-13 11:05:13

Pour ceux qui ne pourraient voir l'émission Enquêtes de Radio-Canada (13 octobre), on peut lire, en complément de l'analyse d'Alain Promkin, le texte d'Alain Crevier sur les batailles que mène le pape François: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2016/10/13/001-pape-francois-reformes-vatican-banque-mafia-cardinaux.shtml?isAutoPlay=1.

Dominique Boisvert || 2016-10-13 10:47:01

Merci Alain pour cette éclairante présentation des récentes nominations. À lire en lien avec l'émission Enquête de Radio-Canada (ce soir 13 octobre) qui portera sur «Les batailles du pape François» au Vatican et dans l'Église...

Elaine || 2016-10-12 09:40:03

Analyse très intéressante, merci!

 

du même auteur

Le Territoire de la capitale australienne, vient d'adopter une loi qui oblige les prêtres à divulguer les secrets de la confession dans les affaires d'agressions sexuelles sur enfants.
2018-06-19 19:44 || Monde Monde || Aucun commentaire

Le secret de la confession en péril

Le pâtissier Jack Phillips, de Masterpiece Cakeshop, avait refusé de préparer un gâteau de noces pour un couple homosexuel, faisant valoir que c'était contre ses valeurs religieuses.
2018-06-06 16:00 || Monde Monde || 1 Commentaire(s)

Droits : quand le gâteau de noces ressemble à une boîte de Pandore

Le pape créera les 14 nouveaux cardinaux lors d'un consistoire qui se tiendra le 29 juin 2018.
2018-05-25 11:15 || Vatican Vatican || 2 Commentaire(s)

Nouveaux cardinaux: dégager les traits communs

articles récents

«Il y en a bien quelques-uns qui aspirent encore à un monde rêvé dans lequel la religion serait dominante et s’imposerait à tous. Mais ne pouvons que nous réjouir du fait que désormais les «hommes de Dieu» sont d’abord vus comme des hommes tout court.»
2018-07-18 09:28 || Québec Québec || Aucun commentaire

Prêtre catholique: le sacré s’épuise

«La foi n’est pas une mode qu’on peut relancer au gré des saisons. L’avenir de la mémoire catholique québécoise passe donc par une autre sorte de conversion, culturelle celle-là», écrit Louis Cornellier.
2018-06-21 10:09 || Québec Québec || 8 Commentaire(s)

Comment peut-on être un catholique québécois?

Le Territoire de la capitale australienne, vient d'adopter une loi qui oblige les prêtres à divulguer les secrets de la confession dans les affaires d'agressions sexuelles sur enfants.
2018-06-19 19:44 || Monde Monde || Aucun commentaire

Le secret de la confession en péril