Brian Boucher

Un prêtre de Montréal reconnu coupable d’agression sexuelle contre un mineur

Brian Boucher, un prêtre de l’archidiocèse catholique de Montréal, a été reconnu coupable le 8 janvier d’agression sexuelle sur un adolescent de sa paroisse.
Brian Boucher, un prêtre de l’archidiocèse catholique de Montréal, a été reconnu coupable le 8 janvier d’agression sexuelle sur un adolescent de sa paroisse.   (Photo fournie par le Service de police de la Ville de Montréal)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2019-01-09 10:42 || Québec Québec

Un prêtre de l’archidiocèse catholique de Montréal dans la cinquantaine a été reconnu coupable le 8 janvier d’agression sexuelle sur un adolescent de sa paroisse. Les faits reprochés à Brian Boucher se sont déroulés de 2008 à 2011, alors que la victime avait entre 12 et 15 ans.

Brian Boucher a exercé son ministère presbytéral à la paroisse Our Lady of Annunciation de 2005 à 2014.

Pendant le procès, la victime a décrit que les agressions sont passées d’attouchements à des relations sexuelles orales ou par pénétration.

Le prêtre avait la confiance de la famille. Tout au long du procès, il a réfuté les accusations, laissant entendre que la victime agissait par vengeance.

La sentence devrait être connue en mars. Mais un second procès visant Brian Boucher doit s’ouvrir le 21 janvier, alors que deux autres plaignants affirment avoir aussi été agressés sexuellement.

Réaction de l'archidiocèse

L’archidiocèse de Montréal a réagi par voie de communiqué.

«Pour diverses raisons, le verdict provoque une gamme de sentiments, tant chez les paroissiens que chez les responsables de l'Église, y compris les évêques et les prêtres: honte, dégoût et colère, mais aussi désarroi, tristesse et compassion», a-t-il écrit. Il a salué «le courage des personnes qui ont rencontré les autorités diocésaines afin de témoigner de ce qu'elles ont vécu, ce qui a mené aux procédures judiciaires en cours».

Il a affirmé que qu’il a mis en place des protocoles pour accueillir toutes les plaintes.

«Depuis le mois de juin 2018, toutes les paroisses et tous les services diocésains doivent entamer un processus pour implanter cette politique [ndlr: politique diocésaine de pastorale responsable]. Cette dernière est conforme aux directives nationales pour la protection des mineurs que la Conférence des évêques catholiques du Canada a publiées en octobre dernier», a fait valoir l’archidiocèse.

L’archidiocèse avait dès le début retiré toute responsabilité pastorale à Brian Boucher. L’enquête avait été amorcée à la suite d’une première plainte, reçue à la fin août 2015, et le prêtre avait été arrêté une première fois le 12 janvier 2017. C’était le 2 mars 2017 que les policiers l’ont arrêté pour faire face à des accusations de nature sexuelle couvrant une période allant de 1994 à 2011.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement 2018 pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

«Nous pensons que le projet de loi 21, tel qu’il est rédigé actuellement, nourrira la crainte et l’intolérance, plutôt que de contribuer à la paix sociale», dit l’Assemblée des évêques catholiques du Québec.
2019-06-14 12:23 || Québec Québec

Le projet de loi 21 nourrit «crainte et intolérance» selon les évêques

Intérieur de l'église Sainte-Agnès, à Lac-Mégantic.
2019-06-10 11:40 || Québec Québec

Sherbrooke: un nouveau «prêtre», pas «curé», précise l’archidiocèse

L’archidiocèse de Québec a présenté le 4 juin sa nouvelle directrice des communications, Valérie Roberge-Dion.
2019-06-04 16:05 || Québec Québec

Nouvelle directrice des communications pour l'archidiocèse de Québec

articles récents

La Cour suprême du Canada a rendu le 7 juin une décision défavorable envers la Congrégation de Sainte-Croix et l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal.
2019-06-07 15:22 || Québec Québec

Oratoire: le recours peut aller de l'avant, tranche la Cour suprême

Des gens prennent part à une manifestation à Lingen contre les abus sexuels dans l'Église allemande en mars 2019.
2019-05-27 17:13 || Monde Monde

Vaste enquête sur les abus sexuels dans les communautés religieuses allemandes

Les filles d'Asia Bibi tiennent une photo de leur mère devant leur résidence de Sheikhupura, au Pakistan, en 2010.
2019-05-14 12:20 || Monde Monde

Blasphème: «Si nous en parlons trop, ça se retourne contre nous»