Objectif largement dépassé

1,9 million $ pour l'église Saint-Roch

Lors d'une conférence de presse pour annoncer le montant récolté par la campagne de collecte de fonds, le curé de Saint-Roch, Mgr Jean Piché, a rappelé l'importance de cette église pour la vie pastorale et communautaire.
Lors d'une conférence de presse pour annoncer le montant récolté par la campagne de collecte de fonds, le curé de Saint-Roch, Mgr Jean Piché, a rappelé l'importance de cette église pour la vie pastorale et communautaire.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2018-03-23 22:07 || Québec Québec

La campagne de financement de l’église Saint-Roch, à Québec, a permis de récolter près de 2 millions $. Entrée dans sa phase publique en mai dernier, la campagne de 18 mois éclipse largement son objectif de 1,5 million $.

«Revenez dans 15 jours», a lancé tout sourire le curé de la paroisse, Mgr Jean Piché, aux dignitaires et journalistes rassemblés dans l’église Saint-Roch pour le dévoilement du montant total de la campagne le 22 mars. «Vous verrez deux immenses échafauds, pour la réfection de la maçonnerie des deux clochers.»

L’un des grands objectifs de la campagne consistait en effet à assurer l’intégrité du bâtiment. C’est, a convenu Mgr Piché, l’aspect «le plus visible». Mais en assurant la préservation du bâtiment, la paroisse Notre-Dame de Saint-Roch souhaitait surtout s’assurer que les nombreux services pastoraux offerts à la population du quartier puissent se poursuivre.

«Ce qu’on verra moins, ce sont les groupes dans le sous-sol qui vont continuer à rendre des services, à s’engager: c’est moins spectaculaire qu’un échafaud, mais encore plus important dans un sens, car c’est le témoignage de l’évangile qui continue dans le quartier», a expliqué le prêtre.

Il a rappelé que la campagne de dons a cherché à mettre l’accent sur les liens entre le lieu de culte et la communauté. «On veut conserver le bâtiment, mais on veut conserver aussi en plein cœur du centre-ville un lieu de prière, d’éducation de la foi, où on peut venir 7 jours/semaine pour se recueillir», a-t-il ajouté.

La campagne a ainsi permis d’amasser 1 926 493 $, un montant qui comprend notamment des promesses «fiables» de dons majeurs à venir. Lors du début de sa phase publique au printemps dernier, la campagne comptait déjà 1 million $. En septembre 2017, on annonçait être à 1,4 million $.

Un morceau de l’enveloppe provient du Conseil du patrimoine religieux du Québec. Parmi les grands donateurs, on trouve plusieurs communautés religieuses, dont les Sœurs de la Charité de Québec et les Sœurs de Saint-François d’Assise. Leur nom est d’ailleurs bien en évidence sur la plaque qui a été dévoilée jeudi matin.

«Les communautés religieuses ont été nos contributrices majeures», a remercié Jean Piché. Il a aussi salué l’apport d’entreprises et d’individus, peu importe le montant ou la contribution, y compris ceux qui «au jour le jour donnent de leur temps, donnent de leur cœur».

La directrice de la campagne, Esther Tranchemontagne, a rappelé son respect et son admiration pour ce que «des hommes et des femmes de conviction ont bâti» pour le «bien de notre communauté». Elle a expliqué que Québecor et les Immeubles Y. Maheux Ltée sont arrivés tardivement dans le processus de collecte, mais que c’est leur contribution qui a permis d’atteindre l’objectif.

En marge de la conférence de presse, le curé Jean Piché, qui est aussi impliqué dans le dossier du clocher de l’église Saint-Sauveur, a confirmé que la paroisse a reçu diverses propositions pour la réfection du clocher, qui a dû être retiré en hâte à la fin du mois d’août puisqu’il menaçait de s’effondrer. «Ce qui est sûr, c’est que rien ne se fera sans des subventions», a déclaré Mgr Piché.

 

du même auteur

«Nous pensons que le projet de loi 21, tel qu’il est rédigé actuellement, nourrira la crainte et l’intolérance, plutôt que de contribuer à la paix sociale», dit l’Assemblée des évêques catholiques du Québec.
2019-06-14 12:23 || Québec Québec

Le projet de loi 21 nourrit «crainte et intolérance» selon les évêques

Intérieur de l'église Sainte-Agnès, à Lac-Mégantic.
2019-06-10 11:40 || Québec Québec

Sherbrooke: un nouveau «prêtre», pas «curé», précise l’archidiocèse

L’archidiocèse de Québec a présenté le 4 juin sa nouvelle directrice des communications, Valérie Roberge-Dion.
2019-06-04 16:05 || Québec Québec

Nouvelle directrice des communications pour l'archidiocèse de Québec

articles récents

Des meubles antiques et des pièces de grande valeur, dont ce jésus de cire, seront vendus les 18 et 30 juin.
2019-06-14 15:11 || Québec Québec

Les Sœurs de Sainte-Anne encantent une partie de leur «trésor»

Une partie des archives au monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.
2019-05-23 17:22 || Québec Québec

Prix du patrimoine: mention spéciale au Pôle culturel du Monastère des Ursulines

En septembre 2020, les futurs prêtres de Montréal vivront à l'extérieur du Grand Séminaire de Montréal, un lieu qui les accueille depuis 1857.
2019-05-16 10:50 || Québec Québec

Les séminaristes quitteront le Grand Séminaire de Montréal