Appel du Vatican

Le public invité à préparer une conférence internationale sur la reconversion d'églises

L’artiste Okuda San Miguel se tient dans l’ancienne église Santa Barbara, à Oviedo, en Espagne. Le lieu de culte a été transformé en skatepark, un scénario que le Vatican aimerait éviter à l’avenir.
L’artiste Okuda San Miguel se tient dans l’ancienne église Santa Barbara, à Oviedo, en Espagne. Le lieu de culte a été transformé en skatepark, un scénario que le Vatican aimerait éviter à l’avenir.   (CNS photo/J.L. Cereijido, EPA)
2018-07-16 10:24 || Vatican Vatican

Le Vatican participe à l’organisation d’une conférence internationale destinée à aider les diocèses à travailler avec leurs communautés locales pour trouver des utilisations «appropriées» pour la reconversion des églises désaffectées.

Le Conseil pontifical pour la culture, en collaboration avec l'Université pontificale grégorienne de Rome et la conférence épiscopale Italienne, parrainera le rassemblement consacré à la gestion du patrimoine culturel ecclésial qui se tiendra les 29 et 30 novembre à Rome.

D’ici l’automne, le public est invité à photographier et à publier sur le réseau de partage de photos Instagram des exemples d'églises désaffectées qui sont réutilisées de manière positive, puisque les exemples d'églises transformées en boîtes de nuit et gymnases «attirent l'attention des médias».

Les photographies, étiquetées #NoLongerChurches, #unigre et un mot-clic du nom de l'église et de la ville, ont pour but de mettre en évidence des façons positives de préserver ou de souligner l'importance historique, sociale, artistique et sacrée de tels bâtiments.

Les photographies doivent être affichées entre le 10 juillet et le 15 octobre, et les gagnants sélectionnés auront leurs images exposées à la conférence internationale et publiées sur les sites Web des commanditaires et dans les magazines italiens consacrés à l'art chrétien, à l'église et à l'architecture.

Des chercheurs et des instituts universitaires sont également invités à soumettre des affiches et des documents sur des études achevées ou des projets en cours portant sur la revitalisation ou la réaffectation de lieux de culte désacralisés ou sous-utilisés.

Des représentants des conférences épiscopales d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Océanie sont invités à assister à la conférence pour discuter et approuver les lignes directrices sur la réutilisation des propriétés ecclésiastiques désacralisées.

Ce n’est pas la question de savoir si une église doit être désacralisée ou non qui sera au cœur des réflexions, mais bien de montrer la nécessité d'un processus de planification à long terme qui implique l'ensemble de la communauté et qui vise à parvenir à une compréhension de la façon dont ces structures devraient être réutilisées ou reconstruites.

Le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture, a déclaré aux journalistes le 10 juillet que les anciens lieux de culte doivent conserver une valeur spirituelle, sociale ou culturelle au sein de la communauté et que tous les efforts doivent être faits pour sauvegarder le patrimoine, en transférant les biens mobiliers aux musées diocésains, par exemple.

Les critères actuels pour guider ce processus, a-t-il dit, «sont trop génériques».

Bien que les églises européennes construites pendant la Renaissance, le baroque ou d'autres périodes puissent avoir une grande valeur artistique, il ne faut pas oublier qu'une simple église en brique ou en bois en Amérique du Nord a aussi une «valeur spirituelle» importante, a rappelé Richard Rouse, membre du Conseil pontifical pour la culture.

«Ils n’ont peut-être des fresques de Michel-Ange en guise de décoration intérieure, mais beaucoup de ces lieux de culte ont été construits grâce aux dons, au soutien et au travail acharné de générations de familles, et pour certains membres de la communauté locale, ils gardent une forte signification émotive», a-t-il confié au Catholic News Service le 11 juillet.

La conférence «cherchera à démontrer que le patrimoine culturel de l'église, construit avec foi et charité au fil du temps, est encore capable de transmettre la culture chrétienne s’il est correctement valorisé et non perçu comme un fardeau à maintenir», ont déclaré les organisateurs dans un communiqué de presse.

Le succès de l’événement dépendra, selon le communiqué, de la participation de la communauté ecclésiale à l'appréciation et à la gestion de son patrimoine et à la formation d'architectes, de constructeurs et de planificateurs qualifiés qui sont «culturellement motivés».

Carol Glatz

 

du même auteur

La Congrégation pour l'éducation catholique parle de la théorie du genre dans un document publié le 10 juin 2019.
2019-06-11 11:06 || Vatican Vatican

Rome reste opposé à la théorie du genre

Pascal Siakam (43) affronte Draymond Green (23) le 30 mai 2019 dans le premier duel de la finale de la NBA opposant les Raptors de Toronto aux Golden State Warriors.
2019-06-10 09:52 || Monde Monde

D'un séminaire camerounais à la NBA

Mgr Mark Coleridge, archevêque de Brisbane et président de la conférence épiscopale australienne, réagit au rapport de la commission royale à Sydney en août 2018.
2019-06-04 17:18 || Monde Monde

L'Église australienne publie ses normes de protection des mineurs

articles récents

Des meubles antiques et des pièces de grande valeur, dont ce jésus de cire, seront vendus les 18 et 30 juin.
2019-06-14 15:11 || Québec Québec

Les Sœurs de Sainte-Anne encantent une partie de leur «trésor»

Une partie des archives au monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.
2019-05-23 17:22 || Québec Québec

Prix du patrimoine: mention spéciale au Pôle culturel du Monastère des Ursulines

En septembre 2020, les futurs prêtres de Montréal vivront à l'extérieur du Grand Séminaire de Montréal, un lieu qui les accueille depuis 1857.
2019-05-16 10:50 || Québec Québec

Les séminaristes quitteront le Grand Séminaire de Montréal