"/>

Emplois d'été Canada

Des demandes de paroisses ont été refusées, déplore le cardinal Lacroix

Le cardinal Gérald Lacroix, archevêque de Québec.
Le cardinal Gérald Lacroix, archevêque de Québec.   (Photothèque Présence/Philippe Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-03-02 22:31 || Canada Canada

Des paroisses de l'archidiocèse de Québec qui avaient soumis un projet au programme Emplois d'été Canada «ont vu leur demande [être] refusée» parce qu'elles n'ont pas signé la «nouvelle attestation controversée» imposée par le gouvernement, vient de révéler sur Facebook le cardinal Gérald Lacroix.

Le vendredi 2 mars en après-midi, dans la page Facebook qu'il anime, l'archevêque de Québec a réagi au débat tenu la veille à la Chambre des communes. Le programme Emplois d'été Canada mais surtout l'ajout par le gouvernement d'une clause à cocher ont été longuement discutés par les députés.

Au mois de décembre 2017, le gouvernement a inséré, dans le formulaire à compléter par l'organisme ou l'entreprise qui demande une subvention pour le financement d'emplois étudiants temporaires, une clause à cocher qui stipule que les emplois créés et le mandat de l'organisme respectent les droits de la personne ainsi que «les valeurs sous-jacentes à la Charte des droits et libertés et la jurisprudence qui en découle».

D'accord avec cette clause, le député néo-démocrate Alexandre Boulerice estimait toutefois «qu'il y a eu de la confusion dans la manière d'annoncer cette nouvelle». Il ajoutait que des gens et des groupes de sa circonscription «se sentent un peu menacés ou ciblés par l'approche du gouvernement alors que le travail qui serait fait par les étudiants va vraiment dans le sens du service public et de la communauté».

Le député d'Edmonton-Centre, le libéral Randy Boissonnault a répondu qu'«après avoir appris que le financement du programme avait déjà servi à porter atteinte aux droits de certains Canadiens et Canadiennes, nous avons pris les mesures appropriées pour que cela ne se reproduise pas».

«À titre de gouvernement, nous nous devions de tenir compte du fait que certains organismes refusaient l'accès à leur camp d'été aux jeunes issus de la communauté LGBTQ2 ou distribuaient des images de foetus avortés. Il fallait donc demander aux organismes de clarifier leur mandat et leurs activités principales avant de leur octroyer du financement dans le cadre d'Emplois d'été Canada.»

Discussion avec le premier ministre

Le député Randy Boissonnault indique alors que le premier ministre du Canada a discuté avec le cardinal Lacroix de cet enjeu. Celui qu'il appelle erronément «le cardinal de Montréal» aurait même «encouragé toutes les paroisses catholiques à présenter une demande de fonds».

«Voilà un exemple fantastique de dialogue constructif entre le gouvernement et des organisations religieuses», déclare le député.

Le cardinal Lacroix a indiqué sur Facebook que cette information était incomplète. Reprenant les propos du député, il reconnaît qu'il a bien invité les paroisses à présenter une demande de fonds, toutefois «sans signer la nouvelle attestation controversée», une précision que n'a pas mentionnée le député libéral.

C'est alors que l'archevêque de Québec révèle que toute cette affaire est une «injustice pour des centaines d'organismes de charité au pays qui ont vu leur demande refusée, dont des paroisses au sein de notre diocèse». 

Il ajoute enfin que les évêques du Québec entendent se doter «d'un plan d’action dès la semaine prochaine» dans ce dossier. Du lundi 5 mars au jeudi 8 mars, les membres de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec seront réunis en assemblée plénière à Trois-Rivières.

 

du même auteur

Un prêtre porte l'étole oblate. Les évêques du Québec et du Canada ont réagi au reportage de l'émission Enquête présentant des allégations d'abus sexuels contre des Autochtones par dix pères oblats.
2018-10-18 23:43 || Québec Québec

En marge des allégations contre les oblats, les évêques réitèrent leur «indignation»

Lancement à Montréal le 25 octobre d'Une bible des femmes.
2018-10-17 14:26 || Québec Québec

Lancement à Montréal d'Une bible des femmes

Aubin Boudreau, sœur Nicole Fournier et Jean-Pierre Léger ont souligné le 15 octobre 2018 le 20e anniversaire de la réouverture de l'Accueil Bonneau.
2018-10-16 15:18 || Québec Québec

Il y a 20 ans, l'Accueil Bonneau rouvrait ses portes

articles récents

L'archevêque de Montréal, Christian Lépine, s'oppose à toute discrimination basée sur des signes religieux.
2018-10-10 11:07 || Québec Québec

Signes religieux : «On aura des citoyens de seconde zone», craint Mgr Lépine

François Legault, le 18 janvier 2018, lors d'une soirée en hommage au père Pops, décédé plus tôt.
2018-10-02 13:06 || Québec Québec

Signes religieux, cours ECR, patrimoine: que fera François Legault?

Le pape François a levé les excommunications ou le statut irrégulier de sept évêques qui avaient été ordonnés avec l'approbation du gouvernement mais sans le consentement du Vatican, a annoncé le Vatican le 22 septembre.
2018-09-24 17:44 || Monde Monde

Le Vatican et la Chine s'entendent sur la nomination des évêques

 
 
 

À la une

L’anthropologue Luce Des Aulniers a fait le point sur notre rapport à la mort dans le cadre du colloque sur les rites funéraires catholiques au sein de la francophonie canadienne qui se tenait à l’Université Laval les 17 et 18 octobre.
2018-10-18 12:31 || Canada Canada

Et à l'heure de notre mort

Lancement à Montréal le 25 octobre d'Une bible des femmes.
2018-10-17 14:26 || Québec Québec

Lancement à Montréal d'Une bible des femmes

Aubin Boudreau, sœur Nicole Fournier et Jean-Pierre Léger ont souligné le 15 octobre 2018 le 20e anniversaire de la réouverture de l'Accueil Bonneau.
2018-10-16 15:18 || Québec Québec

Il y a 20 ans, l'Accueil Bonneau rouvrait ses portes