Message du 1er mai 2019

Les évêques catholiques réclament le salaire minimum à 15 $

Dans son traditionnel Message du 1er mai, l’AECQ demande cette année au gouvernement d'adopter des mesures «afin que toutes les Québécoises et  tous les Québécois aient accès à un revenu de travail qui leur assure un niveau de vie minimal respectant leur dignité humaine».
Dans son traditionnel Message du 1er mai, l’AECQ demande cette année au gouvernement d'adopter des mesures «afin que toutes les Québécoises et tous les Québécois aient accès à un revenu de travail qui leur assure un niveau de vie minimal respectant leur dignité humaine».   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-05-03 09:36 || Québec Québec

Les évêques catholiques du Québec annoncent qu'ils joignent la coalition en faveur du salaire minimum à 15 $.

Toute personne qui gagne moins de 15 $ l'heure - il y en a plus d'un million au Québec - pourrait bien éprouver de sérieuses difficultés à «assurer dignement sa subsistance et celle des siens», estime l'Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ).

Dans son traditionnel Message du 1er mai, l’AECQ demande cette année au gouvernement d'adopter des mesures «afin que toutes les Québécoises et  tous les Québécois aient accès à un revenu de travail qui leur assure un niveau de vie minimal respectant leur dignité humaine».

En plus de la hausse du salaire minimum à 15 $, les évêques souhaitent que chaque travailleur puisse connaître son horaire de travail cinq jours à l'avance et obtienne «dix jours de congé payés en cas d’absence pour motifs de maladie ou de responsabilités familiales». La loi n'accorde que deux jours actuellement.

Ces trois revendications sont au cœur de la campagne 5-10-15 lancée en octobre 2016 par le Front de défense des non-syndiqués, le Collectif pour un Québec sans pauvreté et les grandes centrales syndicales.

«Sensibles aux préoccupations portées par cette campagne et solidaires des solutions proposées», l’AECQ, son conseil Église et Société et des membres de la Table provinciale de pastorale sociale ont décidé d'en faire la promotion dans cette déclaration rédigée chaque année, depuis 1974, à l'occasion de la Journée internationale des travailleurs.

«Nous croyons que l’Église catholique et l’ensemble de ses membres ne peuvent rester à l’écart de la lutte pour la justice», écrivent les rédacteurs de cette déclaration de trois pages.

Le Message du 1er mai 2019 se termine par un appel aux diocèses québécois et à toutes les institutions catholiques. En tant qu'employeurs, les paroisses, congrégations religieuses et associations doivent elles aussi adopter les «conditions de travail prônées par la campagne 5-10-15».

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Professeur honoraire à l'Institut d'études religieuses de l'Université de Montréal, Michel-M. Campbell est décédé le dimanche 19 mai 2019 à l'âge de 79 ans.
2019-05-21 17:04 || Québec Québec

Décès du théologien Michel-M. Campbell

La religieuse Lucille Côté, une des responsables de la vente de samedi et de dimanche à la maison mère des Sœurs de Sainte-Anne.
2019-05-16 19:55 || Québec Québec

Vente d'objets appartenant aux Sœurs de Sainte-Anne

En interdisant «aux personnes travaillant dans la santé et l’éducation de porter les signes et les vêtements qui manifestent leur appartenance religieuse», le projet de loi 21 va beaucoup trop loin, estiment quarante supérieurs de congrégations religieuses québécoises.
2019-05-16 15:32 || Québec Québec

40 congrégations religieuses s'opposent au projet de loi 21

articles récents

En interdisant «aux personnes travaillant dans la santé et l’éducation de porter les signes et les vêtements qui manifestent leur appartenance religieuse», le projet de loi 21 va beaucoup trop loin, estiment quarante supérieurs de congrégations religieuses québécoises.
2019-05-16 15:32 || Québec Québec

40 congrégations religieuses s'opposent au projet de loi 21

Selon l'archevêque de Montréal, Christian Lépine, la neutralité de l'État devrait plutôt «signifier une ouverture et une bienveillance devant le fait religieux et la diversité de croyances».
2019-05-16 07:42 || Québec Québec

L'archevêque de Montréal craint un recul des libertés individuelles

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) a été ajouté à la liste des groupes et personnes qui prendront part aux consultations particulières et auditions publiques de la Commission des institutions sur le projet de loi 21.
2019-05-06 11:15 || Québec Québec

Laïcité: au moins un groupe religieux finalement invité à s’exprimer