Le Groupe Capitales Médias en péril

Journalisme: préoccupations dans les milieux religieux

Le sort des six quotidiens du Groupe Capitales Médias, acculés à la faillite et désormais à la recherche de nouveaux propriétaires, inquiète des responsables religieux du Québec.
Le sort des six quotidiens du Groupe Capitales Médias, acculés à la faillite et désormais à la recherche de nouveaux propriétaires, inquiète des responsables religieux du Québec.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-08-20 11:04 || Québec Québec

Le sort des six quotidiens du Groupe Capitales Médias, acculés à la faillite et désormais à la recherche de nouveaux propriétaires, inquiète des responsables religieux du Québec.

Contacté lundi dès l'annonce de la faillite de l'entreprise, mais avant la nouvelle de l'octroi du prêt gouvernemental de 5M $, l'archevêque de Gatineau, Paul-André Durocher, estimait inconcevable «la disparition éventuelle du journal Le Droit, un organe d’information important pour les francophones de l’Outaouais québécois et de l’Est ontarien».

Groupe Capitales Médias publie les quotidiens Le Soleil de Québec, Le Droit d'Ottawa, Le Nouvelliste de Trois-Rivières, Le Quotidien de Saguenay, La Voix de l'Est de Granby et La Tribune de Sherbrooke.

L'entreprise médiatique, fondée en 2015, a soumis lundi matin une demande afin d'obtenir la protection des tribunaux dans le but de poursuivre ses activités. Le gouvernement du Québec lui a accordé dans l'après-midi une aide d'urgence qui devrait permettre aux six journaux d'être publiés sans interruption jusqu'à la fin de l'année et jusqu’à l'arrivée d'un ou de nouveaux propriétaires.

De son côté, l'évêque de Trois-Rivières, Luc Bouchard, se dit aussi préoccupé par la situation des quotidiens mais tout particulièrement par l'avenir du journal Le Nouvelliste.

«Mgr Bouchard est attentif au développement de cette nouvelle, autant à l’intention du Groupe Capitales Médias de se placer sous la protection de la loi sur les faillites qu’au soutien du gouvernement pour éviter cela», indique Mélanie Charron, coordonnatrice de la pastorale d’ensemble et des communications au diocèse de Trois-Rivières.

«Le Nouvelliste est un journal qui couvre nos actualités diocésaines de diverses façons. Cette publication permet à des baptisés ou à la population en général de s’exprimer sur la vie de notre Église locale ou de l’Église universelle dans la section Opinion du lecteur. Cette possibilité d’expression est importante pour nous afin d’être à l’écoute de ce qui surgit du cœur et de la pensée de la population de chez nous sur des sujets variés, qu’ils soient religieux, spirituels, sociaux ou citoyens» ajoute la coordonnatrice.

«Depuis nombre d'années, Le Nouvelliste traite de l’actualité religieuse de chez nous et des initiatives culturelles et sociales de nos communautés chrétiennes avec professionnalisme. Pour notre région, il serait, pour cette raison et pour l’information régionale en général, dommage de voir cette publication disparaître subitement.»

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Un second recours collectif intenté contre les Frères du Sacré-Cœur du Québec pourra aller de l'avant.
2019-12-06 09:24 || Québec Québec

Un 2e recours collectif autorisé contre les Frères du Sacré-Cœur

La rencontre du Conseil national de Développement et Paix, la plus haute instance décisionnelle de l'organisme, se tenait dans cet édifice du boulevard René-Lévesque du 29 novembre au 1er décembre.
2019-12-06 00:00 || Canada Canada

Rencontre cruciale de Développement et Paix: le flou persiste

Le collectif de féministes chrétiennes L'Autre Parole, l'Association des religieuses pour les droits des femmes et les Jésuites du Canada ont aussi fustigé la direction de l'organisme Développement et Paix pour avoir remis au groupe haïtien Fanm Deside (photo) un ultimatum.
2019-12-02 13:54 || Canada Canada

Salve de critiques contre Développement et Paix

articles récents

La rencontre du Conseil national de Développement et Paix, la plus haute instance décisionnelle de l'organisme, se tenait dans cet édifice du boulevard René-Lévesque du 29 novembre au 1er décembre.
2019-12-06 00:00 || Canada Canada

Rencontre cruciale de Développement et Paix: le flou persiste

Vendredi soir, le ciel de Montréal sera éclairé de 14 faisceaux lumineux qui seront allumés à quelques secondes d’intervalle, à l’appel des noms des 14 victimes.
2019-12-05 13:47 || Québec Québec

Polytechnique: «La blessure sera toujours vive»

«Fanm Deside a notre appui», lance Gisèle Turcot, la supérieure générale de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal. «Un appui indéfectible», précise un communiqué de presse rendu public le 29 novembre.
2019-11-29 13:18 || Canada Canada

Fanm Deside a notre appui indéfectible, disent les Sœurs du Bon-Conseil