Crise migratoire

La conférence épiscopale lance un appel aux catholiques canadiens

Des migrants marchant le long d'une voie ferrée en Hongrie le 8 septembre 2015.
Des migrants marchant le long d'une voie ferrée en Hongrie le 8 septembre 2015.   (CNS photo/Marko Djurica, Reuters)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-09-09 10:46 || Canada Canada

« La situation des réfugiés est tragique, complexe et accablante », estime Mgr Paul-André Durocher, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada. Mais elle exige une réaction immédiate et généreuse des catholiques canadiens.

Dans une lettre d'urgence destinée à tous les catholiques du Canada, l'archevêque de Gatineau leur propose de parrainer des familles de réfugiés.

« Si nous refusons d’accueillir l’autre, notre pays, nos foyers et nos cœurs se ferment à la vie », observe Mgr Durocher.

« Même si plusieurs d’entre nous doivent affronter des difficultés économiques, ce que nous avons et ce que nous possédons représente tellement plus que ce à quoi les réfugiés peuvent avoir accès. Pour la paix de notre conscience et pour notre salut éternel, nous ne pouvons pas refuser de partager ce que nous avons avec ceux et celles qui sont dans le besoin. »

Il invite les individus et les paroisses à s'informer sur le processus de parrainage auprès de l’Office de la pastorale sociale de l’archidiocèse de Montréal, du Conseil catholique de parrainage pour les réfugiés et de l’Office des réfugiés de l’archidiocèse de Toronto.

Mgr Paul-André Durocher recommande aussi de verser des dons aux agences catholiques d’aide et de développement du Canada. Ces organismes « font un travail remarquable sur la scène internationale et sont profondément engagées dans l’assistance aux réfugiés syriens, entre autres, et aux personnes déplacées ». Il nomme Aide à l'Église en Détresse, l'Association catholique d’aide à l’Orient (CNEWA), Développement et Paix et le groupe Canadian Jesuits International.

Des gestes politiques

Sans toutefois critiquer les politiques du gouvernement canadien en matière d'accueil des réfugiés, le président de la CECC note que « la réponse à une grave situation d’urgence est toujours plus efficace lorsque les gouvernements, les collectivités locales et des citoyens engagés travaillent ensemble ».

Il invite les citoyens à profiter de l'actuelle campagne électorale pour « demander aux candidats et à leurs partis ce qu’ils comptent faire pour les réfugiés, s’ils sont portés au pouvoir ».

L'archevêque de Gatineau reconnaît que la peur et les préjugés sont des  obstacles importants à l'établissement des politiques d'accueil des réfugiés. « Quand la peur habite notre cœur, notre porte reste fermée à l’autre dans le besoin. »

Il rappelle que « nombre de réfugiés syriens sont chrétiens ou membres d’autres minorités religieuses et que la majorité d’entre eux sont de religion musulmane ». Le dialogue interreligieux, pratiqué à l'échelle locale, permet de contrer les préjugés et d'apaiser les peurs.

Mgr Paul-André Durocher annonce la publication prochaine d'une « réflexion actualisée sur les difficultés que rencontrent les réfugiés quand ils viennent s’établir au Canada ». C'est la Commission épiscopale sur la justice et la paix de la CÉCC qui rédigera cette analyse.

« La crise des réfugiés est un moment important », estime le président de la CÉCC. « C’est l’occasion d’approfondir notre foi, d’élargir notre charité et de stimuler l’espérance. »

 

du même auteur

Un second recours collectif intenté contre les Frères du Sacré-Cœur du Québec pourra aller de l'avant.
2019-12-06 09:24 || Québec Québec

Un 2e recours collectif autorisé contre les Frères du Sacré-Cœur

La rencontre du Conseil national de Développement et Paix, la plus haute instance décisionnelle de l'organisme, se tenait dans cet édifice du boulevard René-Lévesque du 29 novembre au 1er décembre.
2019-12-06 00:00 || Canada Canada

Rencontre cruciale de Développement et Paix: le flou persiste

Le collectif de féministes chrétiennes L'Autre Parole, l'Association des religieuses pour les droits des femmes et les Jésuites du Canada ont aussi fustigé la direction de l'organisme Développement et Paix pour avoir remis au groupe haïtien Fanm Deside (photo) un ultimatum.
2019-12-02 13:54 || Canada Canada

Salve de critiques contre Développement et Paix

articles récents

La rencontre du Conseil national de Développement et Paix, la plus haute instance décisionnelle de l'organisme, se tenait dans cet édifice du boulevard René-Lévesque du 29 novembre au 1er décembre.
2019-12-06 00:00 || Canada Canada

Rencontre cruciale de Développement et Paix: le flou persiste

Vendredi soir, le ciel de Montréal sera éclairé de 14 faisceaux lumineux qui seront allumés à quelques secondes d’intervalle, à l’appel des noms des 14 victimes.
2019-12-05 13:47 || Québec Québec

Polytechnique: «La blessure sera toujours vive»

«Fanm Deside a notre appui», lance Gisèle Turcot, la supérieure générale de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal. «Un appui indéfectible», précise un communiqué de presse rendu public le 29 novembre.
2019-11-29 13:18 || Canada Canada

Fanm Deside a notre appui indéfectible, disent les Sœurs du Bon-Conseil