Onze personnes tuées dans une synagogue de Pittsburgh

La tuerie antisémite coïncidait avec la Journée internationale de la liberté de religion

Des personnes en deuil assistent à un rassemblement au Sailors and Soldiers Memorial Hall de l'Université de Pittsburgh le 28 octobre 2018, au lendemain de la fusillade de la synagogue Tree of Life où 11 personnes ont été tuées.
Des personnes en deuil assistent à un rassemblement au Sailors and Soldiers Memorial Hall de l'Université de Pittsburgh le 28 octobre 2018, au lendemain de la fusillade de la synagogue Tree of Life où 11 personnes ont été tuées.   (CNS photo/Cathal McNaughton, Reuters)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-10-29 11:50 || Monde Monde

C'est samedi, précisément lors de la Journée internationale de la liberté de religion, que les États-Unis ont connu le pire attentat antisémite de leur histoire.

Le 27 octobre 2018, un homme de 46 ans a fait feu sur des fidèles réunis dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie. En lançant «Tous les Juifs doivent mourir», Robert Bowers, 46 ans, a utilisé un fusil d’assaut ainsi que trois armes de poing et a assassiné onze personnes, des gens âgés, à l'intérieur de la synagogue Tree of Life du quartier Squirrel Hill de Pittsburgh.

«Aujourd’hui, les Canadiens sont de tout cœur avec la communauté juive de Pittsburgh qui a subi une attaque antisémite horrible alors qu’elle priait. Puissent les familles des personnes tuées trouver du réconfort, et puissent les blessés se rétablir complètement et rapidement», a immédiatement réagi le premier ministre Justin Trudeau sur Twitter.

«Nous exprimons notre profonde tristesse et solidarité envers Pittsburgh à la suite de cette terrible tragédie. À Montréal, les services de sécurité communautaires de la Fédération CJA restent en contact permanent avec les autorités policières, qui ont augmenté le nombre de patrouilles autour de nos synagogues et institutions», a indiqué samedi la Fédération CJA qui représente la communauté juive de Montréal.

Le premier ministre québécois François Legault a déploré samedi une «scène d’horreur à Pittsburgh».

«Au nom de tous les Québécois et Québécoises, nous offrons toutes nos sympathies et notre soutien aux familles et aux proches des victimes, de même qu’à la communauté juive de Pittsburgh. Soyons unis contre la haine et le racisme», a-t-il lancé sur Twitter.

Selon le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), «la montée de l’antisémitisme, la plus ancienne forme de haine du monde, reste un sujet de grave préoccupation. Il est particulièrement scandaleux que cet acte d'antisémitisme ignoble visait les Juifs alors qu'ils priaient le jour du sabbat».

«La folie des hommes a encore une fois frappé nos voisins juifs de Pittsburg et frères humains qui ne faisaient que prier dans un lieu sacré et intouchable qui est la synagogue», ont aussi réagi les membres du conseil d'administration du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ). «Cet acte est d'une énorme gravité et ne peut nous laisser indifférents: ôter la vie de onze personnes juives dans leur lieu de prière et blesser plusieurs autres par cette personne haineuse et antisémite, est condamnable et inadmissible au 21e siècle».

«Notre mosquée à Québec a connu, le 29 janvier 2017, la même tragédie qui a enlevé la vie à six pères de famille et blessés plusieurs personnes», ont rappelé les responsables du CCIQ dans une déclaration publiée sur Facebook.  «Aujourd'hui, nous comprenons très bien la douleur que les familles juives ressentent et nous sommes de tout coeur avec elles.»

Journée internationale de la liberté de religion

Quelques heures avant la tuerie, Chrystia Freeland, la ministre canadienne des Affaires étrangères, avait souligné la Journée internationale de la liberté de religion. «Un droit fondamental de tous les Canadiens est le droit de pratiquer leur religion, ainsi que le droit d’avoir, de changer ou même de délaisser leurs croyances sans être victimes de discrimination, de violence ou d’abus. Dans une société multiconfessionnelle et multiethnique comme la nôtre, nous gagnons tous à reconnaître le droit de chacun de pratiquer sa religion ou d’exprimer ses convictions comme bon lui semble», a-t-elle déclaré.

La ministre déplorait que «dans de nombreuses régions du monde, des personnes de toutes confessions et croyances continuent d’être victimes de répression, de persécution et de violence».

«Le Canada n’est pas parfait», reconnaissait-elle. «La discrimination et la haine existent toujours dans notre société aussi. Nous devons continuer à travailler fort pour que des événements comme la tuerie de la mosquée de Québec ne se reproduisent pas, et pour éliminer les cas d’antisémitisme au pays ou tout acte haineux ou violent ciblant des membres des communautés religieuses ou de croyance.»   

Ce lundi, la Fédération CJA ainsi que CIJA-Québec tiennent une vigile commémorative en mémoire des victimes de l’attaque de la synagogue de Pittsburgh. Le rassemblement se tiendra à 19 h 30 à la Congrégation Beth Israël Beth Aaron de Montréal.

***

Plus que jamais, Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission. Cliquez sur l'image de notre campagne de financement 2018 pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Le grand maître de la Grande Loge du Québec, Marc C. David, a coupé le ruban lors du vernissage tenu le mercredi 19 juin, aux côtés du hockeyeur professionnel George Laraque, porte-parole de l’exposition et aussi franc-maçon.
2019-06-27 07:07 || Québec Québec

Lumière sur les francs-maçons au Musée des cultures du monde

Gabriel Groulx, président du conseil d'administration de la Mutuelle d'assurance en Église.
2019-06-15 09:30 || Québec Québec

Les membres vont décider si Alfonso Graceffa doit être destitué du CA

Des meubles antiques et des pièces de grande valeur, dont ce jésus de cire, seront vendus les 18 et 30 juin.
2019-06-14 15:11 || Québec Québec

Les Sœurs de Sainte-Anne encantent une partie de leur «trésor»

articles récents

C'est en s'intéressant au concept de «paresse» que le théologien François Nault s'est penché sur notre rapport au temps et au travail.
2019-06-21 16:27 || Québec Québec

La paresse comme vertu

Près de Grossetto, en Toscane, la communauté catholique Nomadelfia, qui compte 320 habitants, vit selon les préceptes de sobriété et de fraternité des premiers chrétiens.
2019-06-20 11:26 || Monde Monde

Nomadelfia, le rêve d’un peuple nouveau

Rassemblées lundi soir devant les locaux montréalais du premier ministre François Legault, des centaines de personnes ont scandé des slogans contre la loi 21 et le gouvernement Legault.
2019-06-18 22:27 || Québec Québec

La loi sur la laïcité dénoncée lors d'une manifestation à Montréal