Trois-Rivières

Martine Roy nommée directrice générale du Séminaire Saint-Joseph

L'évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, le président du conseil d’administration du séminaire, Martin Leblanc, et la nouvelle directrice générale de la section école du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, Martine Roy.
L'évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, le président du conseil d’administration du séminaire, Martin Leblanc, et la nouvelle directrice générale de la section école du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, Martine Roy.   (©William Lévesque/courtoisie Diocèse de Trois-Rivières)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-05-30 12:42 || Québec Québec

Martine Roy devient la nouvelle directrice générale de la section école du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, une école secondaire privée mixte dont les origines remontent au XIXe siècle.

L’annonce a été faite le 16 mai par l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, et par Martin Leblanc, président du conseil d’administration du séminaire. Mme Roy succède ainsi à Pierre Normand, qu’elle remplaçait par intérim depuis son départ à la retraite.

Elle possède vingt-sept ans d’expérience comme enseignante et gestionnaire dans des milieux scolaires publics et privés. «L’équipe-école met toutes ses énergies à agir à titre de leader en matière d’éducation en région», a commenté Mme Roy lors de l’annonce au sujet du séminaire.

Il y a un lien direct entre le Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, section école, et l’Église catholique. L’évêque du lieu exerce une autorité sur une école catholique qui se trouve sur son territoire.

«Ensemble avec les diverses instances, nous sommes au service de la croissance des personnes et de l’établissement, que nous appelons à une liberté créative dans la fidélité à la mission reçue », a indiqué Mgr Bouchard.

Fondé en 1860, le Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières était autrefois une école réservée aux garçons. L’institution devint une école secondaire privée en 1968 avec la fin du cours classique. Les filles y sont admises depuis la fin des années 1990. Parmi les personnalités qui ont étudié au séminaire, on trouve notamment l’ancien premier du Canada, Jean Chrétien, et l’ancien premier ministre du Québec, Maurice Duplessis.

 

du même auteur

La primat de l'Église anglicane du Canada, Linda Nicholls, était de passage à Québec le 23 novembre 2019.
2019-12-12 19:48 || Canada Canada

«Maintenant, comment devrions-nous vivre?»

Contrairement à de nouvelles données qui annoncent la fin de l'Église anglicane du Canada d'ici 2040, l'évêque anglican de Québec, Bruce Myers, croit qu'elle a toutes les raisons d'espérer.
2019-12-10 17:31 || Québec Québec

Québec, baromètre de l’Église anglicane du Canada

Vendredi soir, le ciel de Montréal sera éclairé de 14 faisceaux lumineux qui seront allumés à quelques secondes d’intervalle, à l’appel des noms des 14 victimes.
2019-12-05 13:47 || Québec Québec

Polytechnique: «La blessure sera toujours vive»

articles récents

Un homme à la solide carrure, Danny, était présent au brunch. Il souhaite pouvoir s'impliquer à son tour pour aider les itinérants un jour.
2019-12-11 11:16 || Québec Québec

Un premier brunch de Noël pour Notre-Dame-de-la-rue

Claude Paradis et Arlen John Bonnar posent à côté de la statue 'Homeless Jesus' installée devant l'Église Unie St. James, à Montréal.
2019-12-10 11:57 || Québec Québec

Un 'Homeless Jesus' sensibilise à l'itinérance à Montréal

La rencontre du Conseil national de Développement et Paix, la plus haute instance décisionnelle de l'organisme, se tenait dans cet édifice du boulevard René-Lévesque du 29 novembre au 1er décembre.
2019-12-06 00:00 || Canada Canada

Rencontre cruciale de Développement et Paix: le flou persiste