Martine Sanfaçon et Yves Bédard

Noël dans le sens du monde

Martine Sanfaçon et Yves Bédard dans leur maison de Charlesbourg, à Québec.
Martine Sanfaçon et Yves Bédard dans leur maison de Charlesbourg, à Québec.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2019-12-23 22:55 || Québec Québec

Dans le coin du salon, un sapin de Noël sans décoration attend patiemment qu’on s’occupe de lui. C’est la mi-décembre, mais il est hors de question pour Martine Sanfaçon et Yves Bédard de le décorer sans leurs deux filles. «C’est un rituel auquel nous tenons», expliquent-ils. Noël approche, mais rien ne semble ralentir les deux retraités cinquantenaires qui continuent de multiplier les engagements sociaux.

La maison épurée de l’arrondissement de Charlesbourg où habitent Yves Bédard et Martine Sanfaçon fut le foyer de nombreux engagements citoyens au cours des dernières décennies. C’est notamment là qu’a eu lieu la première rencontre de cuisine de la région avec Françoise David, qui venait de lancer son ouvrage Bien commun recherché, en 2004, alors que le mouvement Option citoyenne prenait son envol. Cet engagement allait même mener Martine à se présenter sous la bannière de Québec solidaire aux élections en 2008.

Expérience amazonienne

Après son mariage en 1990, le couple est parti travailler comme missionnaire de 1992 à 1995 au Brésil, où il a côtoyé des communautés amazoniennes. Cette expérience qui a marqué profondément leur trajectoire de vie les habite encore aujourd’hui.

«La plupart des communautés étaient seulement visitables en bateau», relate Yves, qui a par la suite fait carrière à l’archidiocèse de Québec comme responsable de la pastorale sociale. «Nous étions dans la périphérie de la périphérie», renchérit Martine.

[...]

► LIRE LA SUITE DANS LE NUMÉRO DE DÉCEMBRE 2019 DE PARABOLE ◄

***

 

 

du même auteur

Le 26 juillet, le cardinal Gérald Lacroix de Québec a exprimé sa déception devant la manière dont les communautés de foi sont traitées par le gouvernement du Québec pendant la pandémie et le déconfinement. Quel impact la déclaration a-t-elle eu?
2020-08-07 18:34 || Québec Québec

Doléances du cardinal Lacroix: quel impact ?

Le Festival de l’Assomption qui se tient du 7 au 15 août au sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap devient le premier événement religieux majeur à pouvoir accueillir un nombre un peu plus élevé de personnes en cette année marquée par la pandémie.
2020-08-06 18:27 || Québec Québec

Le Festival de l’Assomption, l’événement religieux de l’année au Québec

Les dominicains du Canada se disent prêts à écouter toute allégation à l’encontre de leur confrère décédé, le père Benoît Lacroix.
2020-07-23 19:53 || Québec Québec

Allégations contre Benoît Lacroix: les dominicains en mode écoute

articles récents

Deux explosions sont survenues le 4 août au port de Beyrouth.
2020-08-05 11:43 || Monde Monde

Explosion de Beyrouth, une couche de plus à la misère

L’abbé Jacques Dorélien est né en Haïti. Curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien à Montréal, l’abbé Dorélien est prêtre depuis 19 ans. Comme bien d’autres au Québec, il a été bouleversé par la mort de Georges Floyd.
2020-07-02 15:39 || Québec Québec

Le racisme vu par des clercs noirs du Québec

Le syndicaliste Joseph Giguère, premier directeur général laïque du Centre St-Pierre de Montréal, est décédé le mardi 23 juin 2020.
2020-06-29 14:19 || Québec Québec

Décès de Joseph Giguère, figure majeure du catholicisme social