"/>

Générosité des Canadiens

Philanthropie: les groupes religieux reçoivent les plus fortes sommes

  (Photothèque Présence)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-12-23 22:58 || Canada Canada

Le partage et la solidarité seraient-elles donc des valeurs du passé, constamment écrasées par les incessantes sirènes du chacun-pour-soi? Les plus récentes données sur les dons que versent chaque année les citoyens à des causes qui leur sont chères démontrent tout le contraire.

Les résultats de l'enquête sur les dons de bienfaisance des particuliers que vient de rendre publics Statistique Canada indiquent qu'en 2013, 24 millions de Canadiens âgés de 15 ans et plus - 82% de la population - ont versé des dons en argent à un organisme de bienfaisance ou sans but lucratif.

Entre 2004 et 2013, les dons versés par le public à de tels organismes sont passés de 10,4 à 12,8 milliards de dollars, une augmentation de 23%, ajoute Martin Turcotte, rédacteur de cette étude.

Sa recherche indique qu'en 2013, «le montant moyen annuel par donateur était de 531$». En 2004, ce montant était moins élevé, soit 469 $.

Organismes religieux

Statistique Canada s'est intéressé aux types d'organismes qui ont bénéficié, en 2013, d'une telle générosité. L'auteur de l'enquête a découvert que 41% des 12,8 milliards de dollars - 5,2 milliards de dollars - a été versé à des organismes religieux. Cette catégorie devance, et de loin, les sommes versées au secteur de la santé (13%) ou aux services sociaux (12%).

«Les caractéristiques des Canadiens les plus susceptibles d’effectuer un don en argent à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif sont assez bien connues», ajoute Martin Turcotte.

«Il s’agit des femmes, des personnes de 35 ans et plus, celles qui possèdent un niveau de scolarité et un revenu plus élevés ainsi que celles qui sont actives sur le plan religieux.»

Le degré d'engagement au sein d'une Église ou d'un groupe religieux a aussi un impact sur la fréquence des dons, observe Statistique Canada.

«Alors que 91% des personnes actives sur le plan religieux étaient des donateurs, cette proportion s’établissait à 81% chez celles qui participaient moins souvent ou pas du tout à des activités religieuses.»

Cette donnée s'explique aisément puisque, dans un grand nombre de lieux associés aaux Églises et religions, on sollicite régulièrement des dons en argent.

«32% de l’ensemble des dons recueillis au Canada en 2013, ou un peu plus de 4 milliards de dollars, l’avaient été à la suite d’une quête faite à l’église, à la synagogue, à la mosquée ou dans un autre lieu réservé au culte», écrit le chercheur Martin Turcotte.

 

du même auteur

Mgr Pierre Murray (3e sur la photo), secrétaire général de l'AECQ, auprès de ses adjoints  Norman Lévesque, Chantal Jodoin et Germain Tremblay.
2018-09-17 20:13 || Québec Québec

Évêques du Québec: les défis de la nouvelle équipe du secrétariat général

Détail d'une rosace dans l'église Saint-Roch, à Québec.
2018-09-17 10:30 || Québec Québec

La CAQ consacrerait 25 M$ au patrimoine religieux

Des évêques assistant à l'assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques du Canada en septembre 2016.
2018-09-13 14:07 || Canada Canada

Médias: la conférence épiscopale resserre son contrôle

articles récents

«Si on veut un système d’éducation bien développé, il ne faut pas tasser la religion, mais poser plutôt un regard critique sur les questions religieuses et éthiques», estime le professeur Jean-Philippe Perreault, de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval.
2018-09-13 12:06 || Québec Québec

Éthique et culture religieuse, 10 ans d’un héritage encore fragile

Mgr Marc Pelchat, évêque auxiliaire à Québec, présidait la messe anniversaire du 9 septembre. À droite, le cofondateur de la Fraternité Saint-Alphonse, le père André Morency.
2018-09-10 17:09 || Québec Québec

La Fraternité Saint-Alphonse fête ses 25 ans

Dans une lettre ouverte publiée d'abord en anglais le 8 septembre, l'archevêque de Montréal, Christian Lépine, appelle l'Église à se montrer ferme dans sa lutte contre les abus sexuels.
2018-09-08 08:30 || Québec Québec

«L'Église ne doit pas être un refuge pour les agresseurs sexuels», dit l'archevêque de Montréal