Famine et crise alimentaire extrême en Afrique

Quelques jours pour donner au Fonds de secours contre la famine

Une femme obtient, de donateurs américains, de l'huile végétale à Pajut, au Soudan du Sud.
Une femme obtient, de donateurs américains, de l'huile végétale à Pajut, au Soudan du Sud.   (Photo CNS/Nancy McNally, Catholic Relief Services)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-06-27 18:03 || Monde Monde

Il ne reste que quelques jours pour faire un don au Fonds de secours contre la famine mis en place par le gouvernement du Canada afin de venir en aide aux personnes touchées par la famine dans le nord-est du Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen.

Pour chaque dollar versé à des organismes reconnus d'ici le 30 juin, le gouvernement du Canada s'est engagé à verser un montant en contrepartie dans ce fonds de secours.

«Cet argent appuiera le travail difficile et courageux des travailleurs humanitaires canadiens, internationaux et locaux pour fournir de la nourriture et des nutriments, de l’eau potable, des services sanitaires, des abris d’urgence et d’autres services essentiels», a déclaré Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, lors du lancement de ce fonds d'urgence.

Au début du mois de juin, les chefs de différentes confessions religieuses ont appelé les Canadiens à se montrer généreux devant cette situation de famine qu'affrontent ces quatre pays pauvres. Il s'agit d'«une des plus grandes crises humanitaires du monde depuis la Deuxième Guerre mondiale», ont dit des leaders chrétiens, juifs et musulmans du Canada.

La Conférence des évêques catholiques du Canada a alors invité les catholiques à verser leur don à Développement et Paix, à l'organisme Canadian Jesuits International ainsi qu'à Aide à l'Église en détresse. L'Oeuvre Léger, un organisme fondé par l'ex-archevêque de Montréal, le cardinal Paul-Émile Léger, recueille aussi des dons qui seront jumelés par le gouvernement canadien.

L'Église anglicane du Canada demande à ses membres de contribuer au Fonds du primat pour le secours et le développement mondial afin qu'ils puissent participer au fonds mis sur pied par le gouvernement canadien.

 

du même auteur

La cathédrale anglicane Christ Church de Montréal ne rouvrira que le dimanche 27 septembre. Elle ne pourra accueillir que 25 personnes, regrette l'évêque Mary Irwin-Gibson.
2020-09-22 11:24 || Québec Québec

Lieux de culte: une décision «décevante» et «illogique», disent des responsables

«Le gouvernement place encore une fois dans la même catégorie les lieux de culte et les bars», indique un communiqué diffusé lundi en fin de matinée par la Table interreligieuse, un organisme de concertation durant le confinement.
2020-09-21 12:45 || Québec Québec

Les leaders religieux demandent à Québec de reclassifier les lieux de culte

Le ministre Christian Dubé a surpris bien des leaders religieux du Québec en annonçant dimanche que le nombre maximum de personnes autorisées à participer à un événement qui se déroule dans un lieu de culte passait, dans toutes les régions du Québec, de 250 à 50 dès le 21 septembre.
2020-09-21 08:49 || Québec Québec

Lieux de culte: la limite passe de 250 à 50 personnes et moins

articles récents

L'église Saint-Laurent sur l'île d'Orléans. Au moment où la province connait une multiplication des cas de COVID-19 et que certaines fermetures ciblées sont évoquées, les lieux de culte doivent-ils craindre de devoir fermer à nouveau leurs portes?
2020-09-18 17:18 || Québec Québec

Reconfinement: bon espoir de voir les lieux de culte y échapper

Des hommes prient dans une mosquée de New Delhi le 1er mai 2020.
2020-09-18 09:53 || Monde Monde

Les minorités religieuses, boucs émissaires de la crise sanitaire

Responsable du Service de solidarité sociale du diocèse de Saint-Jean-Longueuil, Daniel Pellerin se réjouit de la reconnaissance officielle obtenue par le Réseau d'aide aux travailleuses et travailleurs migrants agricoles du Québec.
2020-08-24 16:58 || Québec Québec

Une subvention et une reconnaissance pour le RATTMAQ