Conflits au Moyen-Orient

Une part importante de l'aide canadienne transitera via des ONG confessionnelles

Des Irakiens fuient l'État islamique sur fond de combats près de Mossoul.
Des Irakiens fuient l'État islamique sur fond de combats près de Mossoul.   (CNS photo/Zohra Bensemra, Reuters)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-02-27 16:23 || Canada Canada

Développement et Paix et Secours islamique, deux organismes qui revendiquent des origines confessionnelles, font partie de la courte liste des ONG qui se partageront les quelque 250 millions $ qu'offre gouvernement canadien durant les trois prochaines années «afin de répondre aux besoins humanitaires en Syrie, en Irak, en Jordanie et au Liban».

Lundi matin, la ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, a annoncé que cette contribution monétaire va atteindre les personnes les plus durement éprouvées par les conflits au Moyen-Orient.

En Irak, c'est une somme de 52 millions $ que le gouvernement canadien versera durant trois ans. De cette somme, l'agence Secours islamique recevra 3 millions $ «afin de combler un écart critique dans les services de protection d’environ 5 000 femmes et filles». Grâce à cette somme, l'agence s'assurera que «les victimes de violence sexuelle et sexiste touchées par la crise auront accès à des services de santé adéquats».

En Syrie, le gouvernement canadien a indiqué qu'une somme de 108 millions $ sera octroyée sur trois ans à des organismes. Toutefois, pour des raisons de sécurité, les noms des ONG récipiendaires de ces sommes ne sont pas mentionnés.

En Jordanie et au Liban, le gouvernement canadien mentionne le nom de Développement et Paix dans sa liste des organismes non gouvernementaux qui recevront les contributions canadiennes. L'organisme fondé par les évêques catholiques du Canada il y a 50 ans recevra 20 millions $, soit le quart des sommes que le gouvernement a promis aujourd'hui de verser, dans ces deux pays, pour des initiatives d'ONG.

En Jordanie, des soins de santé ainsi que des soins d’urgence et des services de protection seront offert à près de 160 000 bénéficiaires, dont des réfugiées syriennes. Développement et Paix et ses partenaires sur place seront responsables de ce projet auquel le gouvernement versera 12 millions $.

Appui à Caritas Liban

Au Liban, c'est une somme de 8 millions $ que recevra Développement et Paix «afin de fournir des services de santé physique et mentale, ainsi que des services de protection à près de 41 000 bénéficiaires, y compris des réfugiés syriens, principalement des femmes», indique un document d'information remis ce matin aux médias.

Gilio Brunelli, directeur des programmes outre-mer à Développement et Paix, indique que ce sont Caritas Liban et Caritas Jordanie, deux partenaires de l'organisme, qui seront les maîtres d'oeuvre des projets annoncés aujourd'hui. Développement et Paix, qui porte aussi le nom de Caritas Canada, est membre de la confédération catholique Caritas internationalis.

Au début du mois de février, Mgr Raymond Poisson, évêque de Joliette, et Mgr Ken Nowakowski, évêque éparchial ukrainien de New Westminster en Colombie-Britannique, ont visité des projets mis sur pied par Caritas Liban, dont un centre de santé situé à une heure de Beyrouth. C'est «dans la montagne, comme on dit là-bas», précise M. Brunelli qui a accompagné les deux évêques catholiques.

Ce centre, «avec peu de moyens et beaucoup de bénévolat, y compris de médecins, offre des soins de santé, notamment en pédiatrie, en dentisterie, en médecine générale et en counseling psychologique, en particulier pour les gens qui ont vécu des traumatismes importants», indique Gilio Brunelli.

Développement et Paix et Caritas Liban financeront les activité de ce centre de santé grâce aux sommes annoncées ce matin par la ministre Bibeau.

 

du même auteur

Le prochain formulaire du programme Emplois d'été Canada ne contiendra plus la clause qu'un grand nombre de groupes confessionnels ont refusé de cocher l'année dernière.
2018-12-07 11:03 || Canada Canada

Emplois d'été Canada: la clause controversée est retirée

Au moins 15 religieux, prêtres ou frères de l'Ordre des Servites de Marie, auraient agressé sexuellement des élèves d'un collège où ils enseignaient. Plusieurs d'entre eux ont même occupé des fonctions de direction dans cet établissement scolaire.
2018-12-06 15:12 || Québec Québec

Recours contre les servites: dépôt d'une nouvelle liste des agresseurs

Une fillette devant un abri de fortune au Cachemire, en Inde, en 2015.
2018-11-29 16:35 || Monde Monde

L'ultranationalisme, une menace pour la liberté religieuse selon l'AED

articles récents

Activité sportive à Hortolandia, au Brésil, en octobre 2017. Ce pays est le plus touché par la crise, alors que sept des 52 partenaires de Développement et Paix s'y trouvent.
2018-11-30 18:19 || Canada Canada

Impliqué dans le processus de révision, il brise le silence

Un homme sur sa monture près de Jacmel en janvier 2015. Un organisme de cette ville haïtienne fait partie des 52 partenaires visés par un moratoire de l'organisme Développement et Paix.
2018-11-26 14:35 || Canada Canada

Développement et Paix s'abstient de commenter

Un des 52 partenaires de Développement et Paix visé par le moratoire travaille auprès des femmes violentées à Jacmel, en Haïti.
2018-11-23 09:53 || Canada Canada

Ceux qui feront les frais du moratoire de Développement et Paix