Pierre-Olivier Tremblay

Un évêque auxiliaire sur mesure pour la «mission» à Trois-Rivières

Le père oblat Pierre-Olivier Tremblay a été nommé évêque auxiliaire de Trois-Rivières le 21 mai 2018 par le pape François.
Le père oblat Pierre-Olivier Tremblay a été nommé évêque auxiliaire de Trois-Rivières le 21 mai 2018 par le pape François.   (Archives Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2018-05-22 19:24 || Québec Québec

Mission. Le mot a été lancé plusieurs fois depuis la nomination de Pierre-Olivier Tremblay au poste d’évêque auxiliaire à Trois-Rivières par le pape François le 21 mai. Missionnaire oblat de Marie Immaculée, le père Tremblay a consacré sa thèse de doctorat en théologie à l’émergence des communautés chrétiennes missionnaires.

«C’est pour moi un appel à servir l’Église dans une fonction nouvelle et, à mon sens, en continuité avec la mission à laquelle je participe depuis si longtemps», a écrit Pierre-Olivier Tremblay sur Facebook une fois sa nomination rendue publique.

«Cet appel m’a fait vivre un discernement intense et un grand travail intérieur. Je le reçois en ayant pleine conscience de tout ce que j’ai encore à apprendre! Merci de votre soutien et de vos prières!», a-t-il ajouté.

Il a confirmé qu’il restera pour l’instant en poste comme recteur du sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap, poste qu’il occupe depuis le 1er février 2016.

«Beaucoup d'émotion»

Lors d’un point de presse organisé par le diocèse, il a dit recevoir cette nomination avec «beaucoup d’émotion».

«Je veux me mettre au service de la communauté, au service de notre pasteur Mgr Luc Bouchard, je veux donner le meilleur de ce que je peux apporter à ce moment-ci et je suis heureux de le faire avec vous. Je vais avoir besoin de votre aide et de votre collaboration pour apprendre», a-t-il dit au personnel diocésain qui assistait au point de presse.

Assis à ses côté, Mgr Bouchard ne cachait pas sa joie de se voir confier une aide épiscopale à la tête du diocèse de Trois-Rivières. Il a d’ailleurs confié avoir déjà indiqué au pape François qu’il serait disposé à avoir un évêque auxiliaire.

«Je suis très reconnaissant envers le pape François pour la nomination de ce nouvel évêque auxiliaire: un pasteur riche d’expériences variées qui sera d’un grand soutien, de par sa formation, dans le cadre du Tournant missionnaire dans notre diocèse», a-t-il déclaré. Il voit une certaine continuité pour le diocèse: son prédécesseur, Mgr Martin Veillette, avait été évêque auxiliaire pendant dix ans avant d'être nommé évêque de Trois-Rivières.

Questionné sur les dossiers qu’il pourrait confier à Mgr Tremblay, il a esquivé la question en disant qu’il va commencer par l’ordonner. Il a cependant immédiatement rajouté que le tournant missionnaire entrepris il y a quelques années par le diocèse demeure prioritaire. «Il est prêt à collaborer et on va travailler avec lui», a-t-il dit.

L’ordination épiscopale de Pierre-Olivier Tremblay devrait avoir lieu le 22 juillet. Il est question qu’elle se tienne au sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap.

Le plus jeune évêque catholique au Québec

Avec cette nomination, Mgr Tremblay devient, à 47 ans, le plus jeune évêque catholique au Québec. Thomas Dowd, évêque auxiliaire à Montréal, est né deux mois avant lui, en 1970.

Mgr Bouchard n’avait pas de conseil particulier à donner au plus récent membre du corps épiscopal québécois. « On continue de servir le Seigneur dans les choses qui nous sont demandées. On se met au service de la mission. Comme évêque, il fera partie du collège épiscopal, de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec et de la Conférence des évêques catholiques du Canada. Déjà, de prendre conscience de cela, c’est beaucoup », a avancé un Mgr Bouchard qui souhaite visiblement éviter de mettre trop de pression sur son collaborateur. Jetant un coup d’œil à son nouvel auxiliaire, l’homme de 69 ans a toutefois lancé en riant: «Je peux t’assurer qu’on n’est pas bébé évêque longtemps!»

«Grandes capacités relationnelles»

Mgr Tremblay retrouvera aussi une amie de longue date, puisqu’il connait bien la nouvelle coordonnatrice de la pastorale d’ensemble du diocèse de Trois-Rivières. Mélanie Charron occupe la plus haute responsabilité dans la gouvernance diocésaine qu’on puisse confier à un laïc.

«La nomination de Pierre-Olivier, ça ouvre des perspectives. On a travaillé ensemble au sein de la congrégation des oblats. C’est un ami que je retrouve dans une autre perspective, dans un service qu’il va rendre à l’Église», a-t-elle réagi.

Les deux se sont rencontrés alors qu’ils étaient dans la vingtaine. Elle a souligné sa capacité à être en dialogue avec le monde séculier, disant qu’il peut avoir un côté audacieux et «baba-cool», avec de «grandes capacités relationnelles».

«Après sa nomination, je lui faisais une blague en lui disant : il faut que tu te rappelles d’où tu viens. Je pense ici à deux aspects. Le premier, c’est la priorité à donner aux pauvres. Le deuxième – et je paraphrase ici saint Eugène de Mazenod – il faut travailler avec les gens pour qu’ils deviennent humains, puis chrétiens, et finalement des saints», a-t-elle expliqué.

Mme Charron croit que les deux évêques aux personnalités différentes vont bien se compléter. «Mgr Bouchard peut représenter une Église plus formelle, mais il se réjouit de l’arrivée d’un jeune de 47 ans, et n’hésite pas à nommer une coordonnatrice de la pastorale d’ensemble de 41 ans, et ce en pleine année de synode des évêques sur les jeunes [qui se tiendra l’automne prochain à Rome]», observe-t-elle.

Pierre-Olivier Tremblay est né à Montpellier en France (et non Montpellier en Outaouais). Il a grandi à Gatineau avant de faire ses études collégiales au Séminaire Saint-Augustin à Québec. Il détient un baccalauréat en théologie (Université Laval, 1993), une maîtrise en sciences de la mission (Université Saint-Paul, 1997) et un doctorat en théologie pratique (Université Laval, 2010). Il a été ordonné prêtre dans  la communauté des Oblats de Marie Immaculée le 22 mai 1999, à Ottawa. Entre le travail en paroisse à Chibougamau (de 1999 à 2003) et à la paroisse Sacré-Cœur d’Ottawa (2010 à 2016), il a été missionnaire auprès des jeunes à Québec, où il a fondé Le Tisonnier.

 

 

du même auteur

Détail d'une église de Turin, en Italie. Les évêques italiens ont approuvé cette semaine une nouvelle traduction de la prière du Notre Père.
2018-11-16 15:12 || Monde Monde

Nouvelle traduction du Notre Père approuvée en Italie

Détail du dépliant promotionnel pour la 16e édition de Noël en Lumière qui se tiendra du 21 décembre au 6 janvier au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.
2018-11-13 17:35 || Québec Québec

Un Noël en Lumière pensé pour les familles

Kristallnacht à Berlin en 1938, où les nazis s'en étaient pris à des commerces, écoles et maison juives. C'est pour fuir de telles violences que les juifs du MS Saint Louis espéraient entrer au Canada en 1939.
2018-11-09 17:00 || Canada Canada

Excuses officielles du Canada aux juifs du MS Saint Louis

articles récents

Détail d'une église de Turin, en Italie. Les évêques italiens ont approuvé cette semaine une nouvelle traduction de la prière du Notre Père.
2018-11-16 15:12 || Monde Monde

Nouvelle traduction du Notre Père approuvée en Italie

L’équipe du renouveau baptismal, incluant des laïcs, des couples, des membres de la Famille Myriam Beth’léem et Robin Dancause, à l’avant-plan, deuxième à partir de la droite. Le curé André Couture se trouve en bas à gauche.
2018-11-14 15:05 || Québec Québec

Des projets novateurs dans un diocèse en pleine réflexion sur son avenir

Suzanne Emerson tient une pancarte lors d’une manifestation organisée le 12 novembre 2018 par le Survivors Network of those Abused by Priests (SNAP) en marge de l’assemblée plénière des évêques américains à Baltimore.
2018-11-13 10:56 || Monde Monde

Crise des abus: Rome demande aux évêques américains de reporter leur vote